Huffpost Maroc mg

La communication politique en freestyle de Najib Boulif

Publication: Mis à jour:
NAJIB BOULIF
Ne provoquez pas Boulif sur Facebook, il risque de vous clasher | DR
Imprimer

COMMUNICATION - Si l’on peut saluer sa réactivité sur les réseaux sociaux, on comprend moins l’approche com' de Najib Boulif, le ministre délégué chargé du transport, qui n’hésite pas à répondre agressivement à ses fans sur Facebook, emojis et autocollants cyniques en bonus.

On le sait depuis toujours, le parti de la Justice et du développement est l’un des premiers à avoir compris l’importance des réseaux sociaux. Présent sur les principales plateformes populaires auprès des Marocains, le parti de Benkirane innove en continu et a même décidé récemment de lancer sa propre web TV, une première pour un parti politique marocain (LIEN).

La plupart des ministres issus de ce parti disposent de leur page Facebook officielle (vérifiée par Facebook pour les plus chanceux), où ils postent leur actualité et fournissent des réponses concises et courtoises à leurs fans. Sauf Najib Boulif qui, lui, semble préférer le freestyle et défie toute logique de communication politique.

Pourquoi fournir une réponse courtoise lorsqu’on peut répondre avec un emoji cynique? Boulif semble particulièrement apprécier le langage 2.0. pour répondre à ses ”haters”.

Tout a commencé le 17 juin, lorsque le ministre délégué chargé du Transport a publié un long statut où il dénonçait amèrement l’édito de l’Economiste, datant du même jour, dans lequel le quotidien estimait que le parti islamiste représentait une menace pour l’économie du pays.

Le ministre aux 40.000 fans est jusque là resté modéré, réclamant des explications à l’éditorialiste du quotidien économique. Mais c’est dans les commentaires qu’il a du mal à garder son calme. À la réaction d'un internaute, qui estimait que le Maroc ”n’a jamais connu un ministre aussi bête depuis l’indépendance”, Boulif ne trouve pas mieux pour répondre qu’un emoji fonçant les sourcils, accompagné d’un ”est-ce qu’on peut avoir plus corrompu que toi? Je ne vais pas descendre à ton niveau et ton insolence… Que Dieu accepte mon jeûne”. 1-0.

Mais ce n’est pas le seul. Le roi de la casse répond par la suite à un internaute qui déclare ne pas vouloir voter PJD: ”Ssii Abdellatif, que vous votiez ou non pour le PJD nous importe peu… 1,7 million ont voté pour nous”. Joli clash.

Dernier saut d’humeur pour Boulif et certainement le plus drôle. A un commentaire dans lequel un internaute lui conseille de se focaliser sur son secteur, le ministre ne trouve rien de mieux pour répondre qu’un ”Et toi en quoi ça te regarde???? C’est ma page!!!! Soubhanalah”. C’est dit.

LIRE AUSSI:

Close
Quelques tweets... politiques
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée