Huffpost Maroc mg

Le Maroc lance un observatoire des langues et des médias

Publication: Mis à jour:
MUSTAPHA KHALFI
Le Maroc lance un observatoire des langues et des médias | DR
Imprimer

MÉDIAS - Mardi 21 juin, les membres du conseil de l'Observatoire national des langues et des médias ont été installés dans leurs fonctions, lors d'une cérémonie présidée par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Mustapha Khalfi.

Présidé par Mohamed El Ferrane, directeur de l'Institut des études et des recherches pour l'arabisation (IERA), l’Observatoire compte des membres sélectionnés parmi les institutions traitant des questions des langues et des médias au Maroc, des représentants du secteur de la presse ainsi que des laboratoires universitaires de recherche s’intéressant aux questions linguistiques.

Créé en vertu d'un accord de partenariat entre le ministère de la Communication, l'IERA et l'Université Mohammed V de Rabat, cet observatoire ambitionne de contribuer à la protection, au développement et à la promotion des langues "aussi bien celles officielles de l'Etat marocain (arabe, amazigh, hassani) que les langues étrangères", explique au HuffPost Maroc le ministre de la Communication.

Cette institution œuvrera principalement à renforcer les mécanismes d'observation et de réflexion portant sur la problématique de la langue dans les médias nationaux, assurer le suivi du produit linguistique véhiculé par les médias et préparer des rapports annuels et des études relatives à la langue dans les médias, ainsi que promouvoir et développer l'utilisation de la langue dans les médias marocains.

L'Observatoire œuvrera, selon un programme annuel précis, à assurer le suivi du produit linguistique dans les médias, toutes catégories confondues, en termes du "respect du bon usage des langues arabe et amazighe et leur simplification sur les plans phonétique, syntaxique et lexical. De plus, il sera attendu de l'Observatoire qu'il contribue à "la promotion des langues des médias marocains, via des formations continues, ou encore l'édition et la publication de dictionnaires", précise Mustapha Khalfi.

Dans une allocution prononcée lors de l'événement, Mustapha Khalfi a souligné que la promotion du paysage médiatique au Maroc passe principalement par la convergence et la coopération entre les professionnels des médias et les chercheurs évoluant dans les champs académique et scientifique.

LIRE AUSSI: