Huffpost Maroc mg

Le jogging de Gabor Kiraly est la preuve qu'on peut être footballeur et se ficher totalement de son look

Publication: Mis à jour:
Imprimer

EURO 2016 - Ce bas de jogging, nous l'avons tous. Tout doux à l'intérieur, bien lâche au niveau des cuisses. Parfois même avec l'option petit trou à l'entrejambe. Mais pour Gabor Kiraly, le gardien de buts de l'équipe de Hongrie, ce pantalon du dimanche est un vrai outil de travail. Et ça change tellement du classique et ennuyeux maillot-short qu'un site de vente en ligne hongrois a même décidé de le commercialiser!

Le doyen de la compétition et son équipe vont affronter ce mercredi 22 juin le Portugal. Un beau match en perspective sur le terrain du foot autant que sur celui du look. Face au très soigné et tendance Cristiano Ronaldo, Gabor Kiraly et son jogging du dimanche font plaisir à voir.

gabor kiraly

L'ancien gardien de Fulham tourne avec trois pantalons de ce genre qu'il assure porter jour et nuit depuis le début de l'Euro pour lui porter chance. Ce n'est pas la seule superstition à laquelle croit le portier de 40 ans. Sous son maillot vert, Gabor Kiraly porte aussi un maillot de basket noir avec le numéro 13 et un tigre dessiné. Le joueur ne fait pas mystère de ses petites manies. Dans la même veine, il assure aussi conduire toujours la même voiture, une mini Cooper.

"Je suis un gardien de but, pas un mannequin"

Il porte ce jogging gris à la place de son short depuis 20 ans. À l'époque, il évoluait dans le club de Haladas où il est revenu depuis. "Nous courrions le risque de la relégation, se souvient Gabor Kiraly interrogé par le Daily Mail. Je portais généralement un legging noir. Ce jour-là, il n'était pas propre alors on m'a prêté un pantalon gris, et nous avons été très chanceux pendant le match. Nous avons ensuite enchaîné neuf matches sans défaite et je n'ai encaissé que de deux buts."

Mais tout n'est pas une question de superstition. Il s'agit aussi de confort. "Je suis un gardien de but, pas un mannequin", assure-t-il au Daily Mail. "Je prends toujours une taille au-dessus pour pouvoir mieux bouger." Attention, le gardien hongrois n'est pas buté pour autant. "J'ai essayé de porter des shorts quand j'évoluais en Allemagne et en Angleterre mais ça ne me convenait."

Un pantalon est aussi une protection pour mieux plonger. "J'ai joué sur de la terre ou de l'herbe gelée en hiver ; mes jambes s'écorchaient quand je plongeais, l'option jogging est assez évidente." À l'écouter, on en viendrait même à se demander pourquoi tous les autres gardiens n'en font pas de même... Jusqu'à nous rappeler que lorsque la Hongrie rencontrera le Portugal ce mercredi à 18h, il pourra faire jusqu'à 32°C. Tout à coup, l'option short semble beaucoup intéressante.

LIRE AUSSI:
Close
Les maillots de l'Euro 2016
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée