Huffpost Maroc mg

Le Maroc a attiré 3,2 milliards de dollars d'IDE en 2015

Publication: Mis à jour:
IDE
Les IDE au Maroc ont baissé de 400 millions de dollars en 2015 | DR
Imprimer

INVESTISSEMENTS - La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) vient de rendre public à Genève son "rapport mondial sur l’investissement 2016" présentant les évolutions dans les investissements directs étrangers dans le monde. L’organisme onusien y indique que le Maroc a réussi à drainer 3,2 milliards de dollars d’investissements directs étrangers (IDE) en 2015.

Selon le rapport onusien, les IDE attirés par le royaume proviennent essentiellement de l'industrie automobile et du secteur de l’immobilier. Pourtant, malgré les éloges de l’organisme onusien, les IDE au Maroc ont connu une petite baisse.

En 2014, à la faveur d’une hausse de 14% des IDE en Afrique du nord, le Maroc avait pu attirer 3,6 milliards de dollars soit 9% de plus qu’une année auparavant. En 2015, la tendance semble s’être inversée. En dépit d’une progression de 9% des IDE en Afrique du Nord pour atteindre 12,6 milliards, le Maroc n’a donc attiré que 3,2 milliards, soit 400 millions de dollars en moins que pour l’année 2014.

Un bond de 38% dans le monde

Le royaume pâtit peut-être de la baisse de 7% des flux des IDE sur le continent qui se sont situés en 2016 à 54 milliards de dollars. Mais à l’échelle de l’Afrique du Nord, la Cnuced se veut optimiste pour l’année 2016. "La plus forte hausse des investissements potentiels devrait être enregistrée dans les économies d'Afrique du Nord comme l'Egypte et le Maroc, mais aussi dans des pays comme le Mozambique, l'Ethiopie, le Rwanda et la Tanzanie"

Au niveau mondial, les IDE ont bondi de 38% pour se situer à près de 1.800 milliards de dollars, soit le montant le plus important depuis la crise de 2008. "Cette progression permet d'espérer que l’investissement international est enfin en train de revenir à une trajectoire de croissance durable, mais nous ne sommes pas encore sortis du bois", prévient dans un communiqué le secrétaire général de la Cnuced, Mukhisa Kituyi.

Les pays développés reçoivent plus de la moitié du total, soit 962 milliards de dollars, contre 765 milliards de dollars pour les pays en voie de développement. Les Etats-Unis se taillent la part du lion en attirant 380 milliards de dollars d'investissements en 2015, suivi du Vieux continent et de la Chine.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Ces Marocains à la conquête de l'Afrique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction