Huffpost Tunisie mg

Sport ou pas pendant le ramadan? Réponse de Jaber Danguir, spécialiste en nutrition

Publication: Mis à jour:
JOGGING
Chris Tobin via Getty Images
Imprimer

Peut-on se livrer à des exercices physiques ou sportifs pendant le Ramadan? La question mérite d'être posée.

Que se passe-t-il au niveau métabolique quand on fait du sport à jeun et, surtout, en état de déshydratation? Faut-il plutôt faire du sport après la rupture du jeûne?

Contacté par le HuffPost Tunisie, le docteur Jaber Danguir, spécialiste en nutrition répond à toutes ces questions.

De la pratique d'activités sportives avant la rupture du jeûne

Chez les sujets sains et ne souffrant d'aucune pathologie, une activité physique soutenue à jeun brûle prioritairement les sucres et les acides gras circulant dans le sang.

Comme ces substrats énergétiques sont en quantité réduite en l'absence d'apports alimentaires, cette activité physique oblige l'organisme à puiser dans ses réserves de glycogénique, de graisse et de protéines.

Une situation qui risque d'entraîner une hypoglycémie plus ou moins importante selon les individus.

L'utilisation des protéines musculaires à des fins énergétiques peut altérer les fibres contractiles, risque accru par la déshydratation caractéristique du jeûne.

Cette déshydratation pourrait ainsi entraîner des problèmes tendino-musculaires. La diminution des apports en sels minéraux peut également avoir des répercussions cardiovasculaires et des troubles du rythme cardiaque.

De la pratique d'activités sportives après la rupture du jeûne

Une activité physique réduite dans l'intensité et dans la durée peut être recommandée mais uniquement 2 à 3 heures après la fin du repas de rupture du jeûne.

A ce propos, faire de la marche juste après le repas pour une soi-disant amélioration de la digestion n'a aucun sens, ni pendant le ramadan ni en dehors.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.