Huffpost Maroc mg

Le Maroc, future base africaine de la Chine ?

Publication: Mis à jour:
MAROC CHINE
Imprimer

INDUSTRIE – Le Maroc pourrait devenir dans les prochaines années la base africaine de la Chine. Avec un projet de ville industrielle prévu sur 1000 hectares, puis sur 2000 hectares dans un second temps, lancé par le groupe chinois Haite, la Chine veut faire du Maroc sa base de développement sur le continent africain, rapporte l’agence d’information Ecofin ce dimanche.

Le site, qui sera construit dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, devrait accueillir jusqu’à 300.000 personnes. La Chine veut notamment y développer des activités industrielles et commerciales dans plusieurs secteurs tels que le textile, l’automobile ou l’aéronautique.

À travers son nouveau modèle économique, qui vise à soutenir la demande intérieure via les hausses de salaires, la Chine est en train de perdre de son attractivité économique et se trouve ainsi obligée à renforcer sa compétitivité auprès d’autres pays, notamment ceux émergents, a expliqué Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique.


10 milliards de dollars d'investissement

L’investissement chinois au Maroc est évalué à 10 milliards de dollars, soit près de 100 milliards de dirhams. Plusieurs entreprises chinoises devraient s’installer ainsi au Maroc pour produire et vendre à l’international, notamment en Afrique.

En mai dernier, lors de la visite du roi Mohammed VI en Chine, le Maroc avait signé pas moins de 15 conventions PPP dans le cadre d’un "partenariat stratégique" visant à offrir à la Chine une base de développement en direction de l’Afrique. Pour la financer, le groupe Haite a convenu, avec Morocco-China International et BMCE Bank of Africa, de la création d’un fonds d’investissement sino-marocain d’une taille cible d’un milliard de dollars.

LIRE AUSSI
Amélioration de la croissance économique au Maroc
Comment convaincre les MRE d'investir davantage au Maroc