Huffpost Algeria mg

Les hooligans sétifiens risquent de coûter cher à l'ESS (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
13423924_1238684062822540_1046581395858170109_N
Facebook/MouniirYasser
Imprimer

L'ES Sétif, l’unique représentant de l’Algérie en phase de poules de la Ligue des champions, risque d'être disqualifiée par la Confédération Africaine de Football (CAF) après les graves incidents qui ont eu lieu dimanche 19 juin entre ses supporteurs et les forces de l'ordre, lors du match face aux sud-africains du FC Mamelodi.

La rencontre a été arrêtée à la 88e minute, quand certains "supporteurs" de l'équipe locale - menée 2 buts à 0 depuis la 66e minute - se sont mis à jeter des pierres et des bouteilles sur le terrain du stade du 8 mai 1945 de Sétif.

L'arbitre le la rencontre, le malien Mahamadou Keita, avait dans un premier lieu suspendu le match, avant que des supporteurs n'envahisse le terrain, l'obligeant à arrêter définitivement la rencontre et inviter les deux formations à rejoindre les vestiaires.

Des échauffourées ont ainsi éclaté entre ces mêmes hooligans et les forces de l'ordre. Selon le quotidien El Khabar, une centaine de personnes ont été blessés, dont une soixantaine de supporteurs.

Close
Les hooligans sétifiens risquent de coûter cher à l'ESS
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Les hooligans sétifiens risquent ainsi de coûter cher à l'ESS. Les Aigles seront probablement exclus du tournoi par la CAF, suite à l'arrêt de cette rencontre avant la fin réglementaire.

En effet, le règlement de la Ligue des champions de la CAF préconise l’exclusion de l’équipe hôte, dans son article 3 du chapitre 12 :

"Si l’arbitre est obligé d’arrêter le match avant sa fin réglementaire à cause d’un envahissement du terrain ou d’une agression contre l’équipe visiteuse, l’équipe hôte sera considérée comme perdante et sera éliminée de la compétition, nonobstant les sanctions prévues par les statuts et règlements".

L'Entente sera ainsi bel et bien exclue de la compétition si Mahamadou Keita souligne dans son rapport l'envahissement du terrain comme principale raison de l'arrêt de la rencontre.

cafess

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.