Huffpost Tunisie mg

Fête de la Musique: La musique est plus forte que bien des maux selon la science

Publication: Mis à jour:
FETE DE LA MUSIQUE
REMY GABALDA / AFP
Imprimer

MUSIQUE - Après une année 2015 et un début d'année 2016 chargés en violence, se rappeler que la musique peut adoucir les mœurs est un peu réconfortant. C'est en tout cas le thème choisi par le ministère de la culture pour l'édition 2016 de la Fête de la Musique, "La musique plus forte que...".

Le HuffPost a décidé de s’interroger sur les bienfaits de cet art. En s'appuyant sur plusieurs études, on constate que ce doux son qui fait vibrer nos oreilles est bon pour notre humeur et notre santé, entre autres. Il rend nos quotidiens plus agréables et permet de nous rassembler.

La musique plus forte que la manque d'idée

artist

Mettre la musique à fond pour se débarrasser de toutes les tâches pénibles, quoi de plus motivant? En revanche, lorsqu'il s'agit de travailler, ce n'est pas forcément la meilleure des idées.

Selon une étude publiée en décembre 2012 dans la revue Journal of Consumer Research, c'est un volume modéré qui accroît la créativité. C'est assez paradoxal: les sons qui ne sont pas trop forts, rendent la réflexion un peu plus difficile. Mais cela nous entraîne à penser de manière plus abstraite, et à être bien plus créatif.

C'est le contraire quand la musique est forte: notre pensée créative est bloquée, parce que nous sommes submergés par le traitement des informations à effectuer. Conclusion: ne pas hésiter à écouter de la musique au travail du moment que cela n'explose pas vos tympans.

La musique plus forte que le baby blues

enceinte

Le baby blues, dont le nom scientifique est dépression périnatale, concerne de nombreuses femmes. Cette dépression affecte non seulement la nouvelle maman mais aussi son enfant.

Des scientifiques belges ont alors décidé de proposer à certaines mères et à leurs enfants de participer à des thérapies musicales. Ce soin aurait eu des effets immédiats sur les interactions entre la maman et son enfant, qui par ailleurs, selon le site Agence Science-Presse, développerait une plus grande autonomie.

Attention toutefois à ne pas croire que la musique est un remède à tous les maux. Selon une étude publiée dans les Archives de médecine pédiatrique et adolescente, reprise par le Time Magazine, les jeunes qui écoutent sans cesse de la musique augmentent leurs risques de développer une dépression.

La musique plus forte que la mauvaise humeur

good mood

Qui ne s'est jamais senti reboosté après avoir écouté une musique entraînante? Levé du bon pied au son de l'un de ses morceaux préférés?

Une étude parue en 2013 montre que la musique rend les gens de meilleure humeur. Les participants auraient notamment mis en avant une "excitation et régulation de leur humeur ainsi qu'une plus grande "conscience de soi".

Une autre étude parue la même année dans le Journal of Positive Psychology va dans ce sens. Réalisée par des scientifiques de l'université du Missouri, celle-ci met en avant le même phénomène:

"Nos travaux soutiennent un comportement que beaucoup de gens ont déjà - écouter de la musique pour améliorer leur humeur", souligne l'auteur principal Yuna Ferguson.

La musique plus forte que le stress

stress music

Une thèse de doctorat de l'université de Gothenburg révèle qu'écouter de la musique tous les jours diminue le stress. Cette thèse se base sur les résultats de deux études selon lesquelles les personnes qui écoutent de la musique ressentent des émotions positives.

"Notons toutefois que lorsqu'on étudie les réponses émotionnelles à la musique, il est important de se souvenir que tout le monde ne réagit pas de la même manière à un morceau, et que chaque individu peut répondre de façon différente à une même chanson selon le moment où il l'écoute, en fonction de facteurs individuels et situationnels", explique l'auteure de la thèse Marie Helsing. Pour connaître les effets positifs de la musique, il faut écouter de la musique qu'on aime."

La musique plus forte que les trous de mémoire

learning

Vous avez envie que vos enfants aient une mémoire d'éléphant? C'est simple, faites-leur suivre des cours de musique. Des chercheurs de Hong Kong ont montré que les enfants qui font de la musique réussissent mieux des tests de mémoire comme, par exemple, devoir retenir les différents mots d'une liste.

"Plus l'enfant s'entraîne à pratiquer, meilleure est sa mémoire verbale", indique Agnes Chan, doctorant en psychologie de l'université de Hong Kong. "Cela suggère fortement que la meilleure mémoire verbale chez les enfants qui font de la musique n'est pas seulement une affaire de différence d'âge, de niveau d'éducation ou de caractéristiques familiales socio économiques".

La musique plus forte que le manque de concentration

counting

La musique améliore notre mémoire, mais c'est loin d'être son seul avantage sur le cerveau. Selon ce texte de mai 2013 sur le site Psychology Today de la doctorante en psychologie Joanne Cantor, la musique est pleine de surprise.

Pour commencer, elle améliore notre productivité lorsqu'on réalise des tâches répétitives. La musique enjouée, selon elle, nous rend plus efficace et précis dans ce genre de situations, qui semblent ainsi bien moins ennuyantes. Elle souligne par ailleurs que la compréhension à la lecture est également meilleure mais attention, lorsqu'on écoute de la musique d'ambiance, de fond, à faible volume.

La musique plus forte que la maladie

sick

Voici quelques bons exemples:

  • Elle diminue l'anxiété des patients atteints de cancer. Des chercheurs de l'université Drexel (Etats-Unis) ont montré que des personnes atteintes d'un cancer et qui écoutaient de la musique régulièrement, ou suivaient une thérapie musicale, pouvaient constater une réduction de leur anxiété.
  • Elle aide pendant une opération chirurgicale. Un article du Time relaye une recherche selon laquelle les patients (la plupart atteints de la maladie de Parkinson) qui écoutaient des mélodies avaient l'esprit plus calme. Certains s'endormaient même.
  • Elle booste notre cœur. Selon une recherche de l'université Maryland Medical, écouter de la musique joyeuse serait lié à une dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui réduirait le flux sanguin. L'effet opposé est notable lorsqu'on écoute de la musique anxiogène.
  • Elle apaise la douleur, selon des chercheurs de l'université de l'Utah Pain Research Center
  • Après un AVC, elle permet une meilleure récupération. C'est en tout cas le résultat d'une étude publiée en 2008 dans la revue Brain, qui comparait la mémoire verbale des patients ayant écouté de la musique, par rapport à ceux qui écoutaient des livres audio ou rien du tout.

La musique plus forte que le manque d'entrain

euphoria

Elle stimule la même partie du cerveau que la nourriture ou le sexe. C'est ce que montre une expérience réalisée en 2001 par le McGill College. Les scientifiques avaient repéré une augmentation du flux sanguin dans des régions du cerveau associées à la récompense, l'émotion, l'excitation.

Pour les chercheurs, si la musique stimule les mêmes régions du cerveau que le sexe ou la nourriture, qui sont importants pour la survie de l'organisme, c'est que la capacité à écouter de la musique pourrait bien présenter un avantage évolutionnaire.

La musique plus forte que la fainéantise

sport music

Rien de nouveau sous le soleil: c'est plus agréable de courir avec un peu de musique dans les oreilles. Mais pourquoi? Pour commencer, elle nous distrait. A tel point qu'elle pourrait améliorer nos performances de 15%.

Une autre étude, publiée en 2010, montrait que les cyclistes étaient bien plus efficaces lorsqu'ils écoutaient de la musique rapide. Mais attention, pas trop vite non plus.

Par ailleurs, le rythme de la musique stimule l'aire motrice de notre cerveau. Ces signaux nous aident à mieux user de notre énergie et à trouver le bon rythme.

La musique plus forte que les problèmes d'audition

deaf

Si vous êtes musiciens, vous aurez peut-être moins de problèmes d'audition en vieillissant. L'étude, publiée en 2011 dans la revue Psychology and Aging montre que les musiciens réussissaient mieux les tests auditifs que les autres, le fossé se creusant avec l'âge.

Par exemple, un musicien de 70 ans comprenait un discours dans un environnement bruyant aussi bien qu'une personne lambda de 50 ans. Et plus ils avaient pratiqué, meilleurs leurs scores étaient.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les 5 soirées gratuites du Festival de la Médina
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction