Huffpost Maroc mg

Une association marocaine plaide pour "l'assainissement pour tous"

Publication: Mis à jour:
GLASS WATER
Getty Images
Imprimer

SOCIETE CIVILE - L’Environmental Women Association (EWA). C'est le nom d'une association qui vient de voir le jour au Maroc pour "plaider pour l’assainissement pour tous et promouvoir les valeurs du développement durable".

"L’assainissement pour tous est une absolue nécessité et un facteur d’amélioration des conditions de vie de tout citoyen", indique la nouvelle association dans un communiqué publié ce mardi.

"L’inaccessibilité à l’eau potable et le manque de toilettes publiques et privées, conjugués à la pauvreté et au déficit éducationnel posent problème à une grande majorité de la population", ajoute l'association.

Et pour cause: "longtemps considérée comme tabou, la problématique des toilettes et de l’hygiène publique demeure un sujet délicat, que notre société peine à aborder alors que les impératifs et les valeurs de propreté, véhiculées par notre culture, sont intimement liés à l’exercice de notre foi".

Selon les résultats du sixième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), mené par le Haut-commissariat au plan en 2014, près de 60% des ménages n’ont ni bain moderne ni douche (54,6% en milieu urbain et 9,7% en milieu rural), et près de 7% des marocains n’ont pas de toilettes (1% en milieu urbain et 14% en milieu rural).

Dans ce contexte, l'association EWA rappelle que les impacts de ces carences concernent notamment la santé avec la propagation des maladies comme la diarrhée, la typhoïde, le choléra ou l’hépatite A touchant souvent les enfants en bas âge, l’éducation où le manque de toilettes est l’une des principales raisons qui empêche les filles de fréquenter l’école, le tourisme où parmi les préoccupations des touristes, figurent en tête l’hygiène et l’absence des infrastructures publiques et l’environnement avec la dégradation de l’environnement, des sols, des nappes phréatiques, des rivières et des fleuves pollués, entre autres.

Comment y remédier? EWA entend développer ses actions à deux niveaux. Sur le plan national en plaidant "pour des toilettes propres pour tous et en menant des campagnes de sensibilisation à la propreté et à l’hygiène, et au niveau international, en développant des échanges et en favorisant le partage des bonnes pratiques.

Début juin, la Banque africaine de développement a annoncé l'octroi de 88,85 millions d’euros au Maroc, soit près d'un milliard de dirhams, pour financer des projets dans le domaine de l'eau et de l'assainissement.

LIRE AUSSI: