Huffpost Maroc mg

Bank Al Maghrib revoit à la hausse sa prévision de l'inflation

Publication: Mis à jour:
JOUAHRI
Bank Al Maghrib revoit à la hausse sa prévision de l'inflation | DR
Imprimer

INFLATION - Le Conseil de Bank Al Maghrib a revu mardi à la hausse sa prévision de l’inflation pour 2016 à 1,6%, et ce sous l’effet principalement d’une augmentation importante des prix des produits alimentaires à prix volatils.

"Tenant compte de ces évolutions, la prévision de l'inflation pour 2016 a été revue à la hausse à 1,6%, sa composante sous-jacente ayant en revanche été maintenue quasi-inchangée à 0,6%", souligne la banque centrale dans un communiqué, rendu public à l'issue de la deuxième réunion trimestrielle de son conseil pour cette année.

Pour 2017, Bank Al Maghrib prévoit que l’inflation devrait revenir à 1%, la dissipation des effets des chocs sur les prix des produits alimentaires à prix volatils devant plus que compenser la hausse prévue de l’inflation sous-jacente et des prix des carburants et lubrifiants.

Une croissance de 1,2%

La croissance de l'économie nationale devrait, elle, s'établir à 1,2% en 2016, en tenant compte d'une production agricole hors céréales meilleure que prévu en mars et d'une révision de la contraction de la valeur ajoutée agricole à 9%, toujours selon Bank-Al Maghrib.

"Pour 2016, tenant compte d'une production agricole hors céréales meilleure que prévu en mars, Bank Al-Maghrib a révisé la contraction de la valeur ajoutée agricole à 9%. La progression du PIB non agricole ayant été maintenue quasi-inchangée à 2,8%, la croissance devrait ainsi s’établir à 1,2%".

Pour 2017, sous l’hypothèse d’une campagne agricole moyenne, la Banque table sur une accélération de la croissance à 4%, avec des hausses de 10% de la valeur ajoutée agricole et de 3,2% du PIB non agricole.

Le taux de réserve monétaire passe de 2% jusqu'à 5%

Le Conseil de Bank Al Maghrib a également décidé, mardi, de porter le taux de la réserve monétaire de 2% jusqu’à 5%, sous l'effet de l'amélioration structurelle de la liquidité bancaire. "Notant l'amélioration structurelle de la liquidité bancaire, le Conseil a décidé de porter le taux de la réserve monétaire de 2% jusqu’à 5% et d’instaurer une rémunération de cette réserve pour les banques déployant plus d’efforts en matière d’octroi de crédit", souligne la banque centrale.

Bank Al-Maghrib a, enfin, décidé de maintenir inchangé son taux directeur à 2,25%, et ce en tenant compte d'une prévision d'inflation en ligne avec l'objectif de stabilité des prix. "Tenant compte d'une prévision d’inflation en ligne avec l’objectif de stabilité des prix, le Conseil a jugé que le niveau actuel de 2,25% du taux directeur demeure approprié", souligne le communiqué.

LIRE AUSSI: