Huffpost Maroc mg

Électricité: Le français Voltalia rachète Alterrya Maroc

Publication: Mis à jour:
SOLAIRE
Électricité: Le français Voltalia rachète Alterrya Maroc | DR
Imprimer

ÉNERGIE - Il y a du nouveau sur le front de la production énergétique au Maroc. L'entreprise française Voltalia, producteur indépendant d'électricité à base d'énergies renouvelables, a annoncé l'acquisition d'Alterrya Maroc, un bureau d'études en énergies renouvelables basé à Rabat, donc le chiffre d'affaires annuel de dépasse pas un million de dirhams.

Cet achat permet à Voltalia de disposer d'un portefeuille de projets énergétiques en cours de développement. Ces derniers représenteraient une capacité de production de 285 MW au Maroc, annonce l'entreprise française dans un communiqué. Aucun d'entre eux n'est encore finalisé, et Voltalia souligne que les constructions devraient débuter dans les deux ans qui arrivent.

Les projets acquis sont à des stades d’avancement divers. Début 2016, Voltalia a fait plusieurs demandes d'autorisations pour des projets dans le royaume, dont quatre projets de centrales hydroélectriques représentant une capacité de production de 40 MW.

"En cette année de COP22 à Marrakech, nous sommes très heureux d’enrichir notre portefeuille de projets au royaume du Maroc", a déclaré Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia, cité dans le communiqué.

Présente à l'international, Voltalia produit actuellement de l'énergie en France, en Guyane française, en Grèce et au Brésil, où elle réalise 63,1% de ses revenus. Elle est valorisée en bourse à hauteur de 235,12 millions d'euros. Son chiffre d'affaires en 2015 avait atteint 58,5 millions d'euros contre 27,6 en 2014.

LIRE AUSSI:
Close
La centrale Noor en 10 images
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée