Huffpost Maroc mg

La question de l'entrée des dattes israéliennes au Maroc s'invite au Parlement

Publication: Mis à jour:
DATTES
La question de l'entrée des dattes israélienne au Maroc s'invite au Parlement | DR
Imprimer

BOYCOTT - Alors qu'une vaste campagne de boycott des dattes israéliennes se déroule au Maroc, chapeautée par le collectif Boycott désinvestissement sanctions (BDS Maroc) qui regroupe plusieurs associations, cette question qui fait désormais partie des marronniers ramadanesques, vient de s'inviter au parlement.

Adil Tchikito, député istiqlalien et membre de la commission des Secteurs sociaux à la Chambre des représentants, vient d'adresser une question écrite au ministre de l'Agriculture Aziz Akhannouch, dans laquelle il l'interroge sur les mesures qu'il aurait prises pour lutter contre les "fraudes" des importateurs de dattes israéliennes cultivées dans les "territoires palestiniens occupés", rapporte Al Yaoum 24.

Le député istiqlalien fait référence au changement de l'étiquetage par des importateurs marocains pour "flouer" les consommateurs sur l'origine de ces dattes, une pratique également courante en France, où il arrive même que les dattes soient présentées hors de leur emballage afin que les consommateurs ne se rendent pas compte qu’elles proviennent d’Israël.

Quelques jours plus avant cette sortie de Tchikito, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, interpellé sur la question, avait indiqué que les dattes israéliennes entraient au Maroc par des voies détournées, en recourant à des intermédiaires originaires d'autres pays, ce qui est "inacceptable".

LIRE AUSSI: Fromage, huile d'argan, safran, dattes... Les Marocains sont de plus en plus friands de produits du terroir

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les traditions culinaires marocaines du ramadan selon les régions
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction