Huffpost Tunisie mg

Tunisie: Un hommage à Haydée Chikli Tamzali, cent ans après sa naissance

Publication: Mis à jour:
TAP
TAP
Imprimer

CULTURE- A l'occasion du centième anniversaire de la naissance de Haydée Chikli Tamzali, le club Tahar Haddad a organisé, le 17 juin, une soirée ramadanesque pour rendre hommage à la première interprète tunisienne et arabe du cinéma, à l'initiative de l'association tunisienne femme et mémoire.

Née le 23 août 1906, Fille du cinéaste Albert Samama-Chikli, elle est surtout connue pour avoir joué dans ses films, ce qui fait probablement d'elle la première actrice du monde arabe de tous les temps. Haydée Chikli Tamzali était Interprète au cinéma et auteure de chroniques dans la presse tunisienne et de plusieurs ouvrages.

En présence de sa fille Jawida Tamzali, le film "Zohra" (10 mn), premier film tunisien de fiction réalisé par son père, a été projeté à cette occasion où Haydée joue le rôle principal. Le court métrage a été projeté pour la première fois au cinéma Omnia Pathé de Tunis le 21 décembre 1922.

Le film raconte les aventures d’une jeune femme française naufragée et recueillie par un pêcheur tunisien. Devenue "bédouine "comme sa famille d’adoption, la jeune fille fut nommée Zohra.

Après cette première expérience, Haydée Chikli Tamzali a joué aussi dans le film "Ain el Ghezal", réalisé par Albert Samama-Chikli et considéré comme le premier long-métrage de l’histoire du cinéma tunisien. Elle était la scénariste de "Ain el Ghezal" dont le tournage eut lieu en 1923 et la première projection le 19 mai 1924.

Encore une fois, Haydée jouait le rôle principal. Elle interprétait le rôle de la fille d’un caid secrètement amoureuse du maitre d’école alors qu’un riche fellah la convoitait et finira par l’épouser fastueusement.

Plusieurs autres œuvres ont été également tournées à cette époque, notamment "L’Arabe"de Rex Ingram, dans lequel Haydée joua un petit rôle.

En 1930, elle se marie et se rend en Algérie, où elle est notamment "présidente des œuvres sociales, secrétaire de la Croix-Rouge et présidente de la Ligue contre le cancer", comme le précise la quatrième de couverture de son livre "Images retrouvées".

Elle retourne ensuite à Tunis où, durant les années 1990, elle tient une rubrique dans le quotidien La Presse de Tunisie, où elle écrit une nouvelle chaque dimanche. Elle publie également un ouvrage sur la cuisine d'Afrique du Nord rassemblant 444 recettes tunisiennes, algériennes et marocaines dont 33 recettes différentes du couscous. Elle est morte le 20 août 1998 à Tunis.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
L'évolution du style dans le film "The Age of Adaline"
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction