Huffpost Maroc mg

Grâce à ce projet, les déficients visuels profitent de l'Euro 2016 dans les stades comme n'importe quel supporter

Publication: Mis à jour:
Imprimer

HANDICAP - L'audiodescription, vous connaissez sûrement. Sur le petit écran, ce dispositif permet aux déficients visuels de suivre une émission ou un film par le biais d'un commentaire audio. C'est aussi ce qui a permis à Anis et Samba de profiter du match Suisse-Roumanie au Parc des Princes à Paris comme n'importe quel fan de foot, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article.

Le dispositif existe déjà dans d'autres sports en France, comme au rugby, où les matches bénéficient fréquemment de l'audiodescription. Via une fréquence spécialement attribuée, un malvoyant ou un aveugle peut écouter des commentaires pensés pour lui en branchant son casque à son téléphone, ou même à un simple poste de radio.

Pour le ballon rond en revanche, le dispositif reste absent hormis pour quelques matches, comme la finale de la Coupe de la Ligue. À l'occasion de l'Euro, la Fédération Française Handisport espère bien faire bouger les choses. Un accord avec l'UEFA et l'association CAFE, consacrée à l'accès des handicapés au football, permet aux malvoyants de profiter de l'intégralité des matches de l'Euro s'ils sont présents dans les stades.

Un projet qui n'aurait pas vu le jour sans le bénévolat de journalistes en devenir à l'image de Julien Guillot et Arnaud Blanc, tous deux à l'Institut Européen de Journalisme. Pendant toute la durée de la compétition, ils commentent une dizaine de matches en binôme. Les deux journalistes ont reçu plusieurs sessions de formation: "À la différence du commentaire classique, même quand il ne se passe rien dans le match, il faut décrire l'action", explique Julien.

Cette expérience pour la durée de la compétition doit être le point de départ d'un véritable engagement des clubs dans l'audiodescription, espère Charly Simo, coordinateur France du programme Audiodescription Euro 2016 à la Fédération Française Handisport. L'enjeu selon lui, c'est d'avoir "une quinzaine de matches au moins" disponibles en audiodescription pendant la saison 2016/2017.

LIRE AUSSI: Salim Ejnaini, cavalier non-voyant hors pair (PORTRAIT)