Huffpost Tunisie mg

"Réclamy", l'application pour aider le consommateur tunisien à dénoncer les dépassements commerciaux

Publication: Mis à jour:
RESTAURANT
Pixabay
Imprimer

Si certains des consommateurs tunisiens ne se dirigent pas vers les autorités compétentes pour signaler les abus commerciaux dont ils sont victimes, désormais il est possible de le faire en un seul clic.

L’Association Tunisienne pour informer le consommateur et rationaliser la consommation (ATIC) a lancé jeudi 16 juin, une nouvelle application androïde baptisée "Réclamy", pour aider le consommateur tunisien à dénoncer les dépassements et les pratiques commerciales et de services non-conformes aux règles de la transparence.

Comment ça marche?

"Réclamy" est une application gratuite, qui comme l'a expliqué Lotfi Riahi, président de l'ATIC, "dans l’immédiat un enregistrement vocal et par photo de tous les dépassements et les infractions pour l’archiver et l’envoyer à l’association qui, à son tour, s’emploie à informer les parties concernées et spécialisées."

Cette nouvelle application sera, selon lui, un moyen de communication et d’information sur les infractions ,

Riahi a estimé que l’archivage à travers l’application "Réclamy" est une preuve de l’enregistrement des infractions permettant à l’association de transmettre les dépassements archivés à la direction du contrôle économique et sanitaire, à la police municipale et à tous les intervenants pour prendre les mesures nécessaires concernant les contrevenants. Pour lui, le consommateur tunisien "n’informe pas, dans la plupart des cas, sur les dépassements, parce qu’il ne trouve pas les moyens faciles qui l’aident à le faire."

L’application "Réclamy" est une première initiative prise par la société civile pour conscientiser et "armer" le consommateur par les moyens qui le protège contre toute forme de dépassement mais aussi pour l’informer sur les meilleures pratiques de consommation et renforcer le corps du contrôle économique en l’aidant à sanctionner les contrevenants.

Le président de l’ATIC a fait observer que les expériences techniques ont montré l’efficacité de l’application. En effet, en l’espace de deux jours seulement, près de 150 dépassements ont été enregistrés et archivés. Ils concernent notamment l’augmentation des prix, la vente conditionnée et des échantillons de viandes impropres à la consommation. Riahi a appelé les consommateurs à charger cette application sur Internet et à jouer leur rôle convenablement à l’effet de sanctionner les contrevenants.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.