Huffpost Maroc mg

Mésentente entre la Mauritanie et le Maroc: Ce sont les employés marocains qui trinquent

Publication: Mis à jour:
MAURITEL
Mésentente entre la Mauritanie et le Maroc: Ce sont les employés marocains qui trinquent | DR
Imprimer

MAURITANIE - Quand la politique interfère avec le travail de salariés marocains... Une polémique est en train de naître en Mauritanie, après que l'opérateur historique du pays, Mauritel, a pris la décision de "retirer le permis de travail des salariés marocains de la société", annonce l'agence de presse Alakhbar.

Selon la même source, les employés marocains ont été interdits hier d'accéder à leurs bureaux. L'opérateur souhaiterait ainsi retirer les postes à responsabilité qu'occupent les travailleurs du royaume afin qu'ils reviennent aux Mauritaniens. Pourtant, Mauritel est détenu à 51% par Maroc Telecom depuis 2001. Aucune information n'est disponible au sujet du nombre de personnes concernées par ce choix de l'entreprise. Une source de Médias24 a expliqué que cette initiative avait été prise pour une raison "purement commerciale".

Boudera bien qui boudera le dernier

Il est néanmoins possible de se demander si les problèmes que subissent ces employés marocains ne sont pas le résultat d'une mésentente entre le Maroc et la Mauritanie. Alakhbar explique que le régime mauritanien serait en colère contre le Maroc en raison de la présence de deux de ses opposants, l’homme d’affaires Mohamed Ould Bouamatou et le diplomate Moustapha Ould Imam Chavi, sur son territoire.

Autre raison qui pourrait avoir provoqué l'ire de la Mauritanie: le roi Mohammed VI aurait refusé par deux fois de rencontrer Isselkou Ould Ahmed, le chef de la diplomatie mauritanienne. Ce dernier était récemment en déplacement à Rabat pour lui remettre une invitation pour se rendre à un sommet arabe qui se tiendra cet été à Nouakchott, la capitale du pays.

Selon ce journal local, le Maroc était alors courroucé par la réaction de la Mauritanie suite à la mort du secrétaire général du Polisario Mohamed Abdelaziz. Un ministre mauritanien avait en effet fait le déplacement pour assister aux obsèques du secrétaire général du Polisario.

LIRE AUSSI:
Close
Ces applications 100% marocaines dont vous ne pourrez plus vous passer
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée