Huffpost Tunisie mg

Pour Hamma Hammami, la division du procès sur l'assassinat de Chokri Belaïd est "inadmissible"

Publication: Mis à jour:
MANIFESTATION
Al Horra/Facebook
Imprimer

Une manifestation a eu lieu dans la matinée du 17 juin devant le tribunal de première instance de Tunis. Lors de ce mouvement de protestation organisé par le Front Populaire, les manifestants ont fait part de leur colère, en réaction aux deux procès et en cours en relation avec l'assassinat de Chokri Belaïd.

Le porte-parole Hamma Hammemi, a expliqué sur les ondes d'Express FM que l'affaire de Chokri Belaïd a été "scindée": "c'est la même affaire, celle de l'assassinat de Chokri Belaïd. Elle a été divisée en deux parties: il y a des gens poursuivis pour la participation et l'assassinat de Belaïd et il y a un autre procès en cours portant sur la même affaire", a-t-il expliqué.

Une division qu'il a jugée "inadmissible."

Il est notamment revenu sur l'insatisfaction quant à l'enquête menée par le juge d'instruction: "plusieurs autorités lui ont demandé d'approfondir l'enquête, chose qu'il n'a pas faite et on a senti qu'il y avait une volonté claire d'occulter la vérité, surtout au niveau politique."

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.