Huffpost Maroc mg

Pas de levée de fonds pour le comité de la COP22

Publication: Mis à jour:
COP22
Pas de levée de fonds pour le comité de la COP22 | DR
Imprimer

COP22- Le comité d’organisation de la Conférence des Nations unies pour le climat (COP22) a, vraisemblablement, encore du mal à réunir les financements qu’il lui faut. Salaheddine Mezouar, président de la COP22 et ministre des Affaires étrangères et de la coopération, a reçu jeudi 16 juin, à Rabat, les plus importants opérateurs économiques du Maroc autour d’un "ftour-débat".

Objectif: Leur présenter les opportunités de partenariat et les modalités de participation à l’évènement qui doit se tenir du 7 au 18 novembre, à Marrakech. Pour Mezouar, cette mobilisation contre le changement climatique "doit être globale et élargie en associant aux cotés des gouvernements, le monde des affaires et les acteurs financiers".

L’appel du ministre a bel et bien été entendu par les invités. "Je tiens à vous assurer de la mobilisation du secteur pour réussir le challenge de la COP de Marrakech", a annoncé le patron de la BMCE, Othman Benjelloun. Said Mouline, chef du pôle partenariat public-privé au sein du comité de pilotage de la COP22, a, lui, assuré que le secteur privé était le "fer de lance de la COP22".

Ce dernier, également directeur général de l’Agence nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ADEREE), a ainsi appelé les représentants du monde des affaires à devenir partenaire de "la COP de l’action".

Pas de levée de fonds

Y a t-il eu une levée de fonds comme attendu? "Non", nous confie en off un membre du comité de pilotage. Un autre membre du même comité explique que ce f'tour écolo avait plus pour but de rassembler dans la même table les partenaires potentiels de l'évènement.

Toujours est-il que budget total de l’organisation de la COP22 se situe entre 800 et 900 millions de dirhams, alors que le gouvernement n'a versé "que" 300 millions de dirhams.

Lors d’une rencontre en avril dernier, dédiée au briefing des partenaires techniques et financiers de la conférence sur le climat, l’Union européenne s’était engagée à verser 2 millions d’euros en soutien à l’organisation de la COP marocaine. Des négociations sont également en cours pour que les 27 pays de l'UE versent 5 millions d’euros supplémentaires.

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) s’était, pour sa part, engagé à verser 2 millions de dollars, tandis que le Fonds international de développement agricole (FIDA) devrait contribuer à hauteur de 450.000 dollars. Il est à noter que l’aménagement du site Bab Ighli qui accueillera la COP22 sur 223.647 mètres carrés (dont 80.000 couverts), devrait constituer l’essentiel des dépenses. À lui seul, il nécessite plus de 420 millions de dirhams.

LIRE AUSSI: