Huffpost Algeria mg

Des étudiants de l'EPAU relèvent le défi de créer du mobilier en carton

Publication: Mis à jour:
13445914_10206915346539276_565204662_O
Recartona
Imprimer

Allier créativité, éco-conception et made in Algérie est l’objectif d’un groupe de jeunes étudiants de Ecole Polytechnique d'architecture et d'urbanisme (EPAU) qui ont relevé le défi de créer du mobilier à base de carton.

Ces jeunes étudiants ont exposé ce dimanche 12 juin leurs prototypes, un fauteuil et une table, au sein de leur faculté. Leur premier public, camarades et professeurs sont venus en nombre tester ce fameux fauteuil qui s’avère à la fois confortable, léger et solide.

L’idée de ce projet innovant s’inscrit dans le cadre de la participation de ces étudiants à la 5ème édition du Concours du jeune entrepreneur, lancé par Injaz El Djazair.

a

"Cette compétition annuelle à laquelle nous nous sommes inscrits en décembre dernier, donne l’occasion à de jeunes étudiants issus de formations différentes de participer à un concours où, l’idées la plus innovante l’emporte. C’est à la fois une opportunité d’entreprendre mais aussi de mettre à profit les connaissances qu’on a accumulées depuis le début de notre cursus", souligne Hamlaoui Amir, président de Récartona.

Et l’idée est de redonner une deuxième vie au carton. Ce produit qu’on trouve en quantité dans la nature et dont les propriétés sont destructibles pour l’environnement, peut finalement être optimisé.

"Nous nous somme mis d’accord pour que les idées proposées s’inscrivent dans une démarche environnementale, qu’elles soient liées à l’architecture et bien entendu créatives. Après plusieurs propositions nous avons opté pour le mobilier en carton", précise-il.

a

Afin de structurer leur travail, ces jeunes étudiants ont commencé par créer leur entreprise "Recartona". Celle-ci est organisée par département : communication, production, et ressources humaines. Une fois le cadre défini et l’idée du mobilier en carton validée, ces étudiants ont élaboré un questionnaire qu’ils ont distribué un peu partout dans le but d’avoir un avis plus objectif sur leur projet.

"Ce sondage nous a en quelque sorte permis de savoir si la société allait accepter ce produit s’il venait à être commercialisé. Les résultats obtenus nous ont conforté dans notre choix ", souligne Hamlaoui Amir.

C’est un travail de dur labeur qui commence par la collecte de cartons dans les espaces publics ou au niveau des commerces. La disponibilité de cette matière n’est pas un problème, fait remarquer Hamlaoui Amir. Cependant le carton récupéré doit être recyclé afin de le rendre plus performant.

"Une fois le carton récupéré, c’est au niveau de l’entreprise Tonic que le recyclage s’effectue. Il sera transformé en carton ondulé BC, léger et rigide que nous récupérons sous forme de plaque. Je tiens à préciser que le carton ondulé baissé se biodégrade naturellement et rapidement donc notre produit n’a pas d’impact sur l’environnement s’il venait à être jeté", souligne-t-il.

L’atelier de ces jeunes se trouve au niveau de la cité universitaire. L’équipe de production est constituée d’une quinzaine de personnes. Nasri Sana, membre de l’équipe de production explique le processus de fabrication.

"Le facteur temps est important dans la fabrication d’un meuble en carton, car pour arriver au confort et à l’esthétique exigée tout en utilisant des produits écologiques il faut plusieurs essais", souligne-elle.

Le processus consiste donc à imbriquer les plaques de carton ondulé. Le choix porté sur ce mode d’assemblage est une manière de contourner les vulnérabilités du carton. L’imbrication assure une stabilité au moment de la manutention et une robustesse au produit fini.

Ces étudiants ont imaginé tous les scénarios qui pourraient abimer le produit notamment au contacte de l’eau. Une fois la partie assemblée, le produit est peint avec une peinture étanche et surélevé avec des piliers en caoutchouc.

Le fauteuil et la table sont prêts. Il leur a fallu du temps, de la patience et beaucoup d’efforts pour en arriver. "C’est plus qu’une participation à une compétition, c’est avant tout une aventure humaine car chacun d’entre nous a ses propres idées et convictions. Le challenge était aussi de parvenir à se mettre d’accord. Pour chaque étape nous avons voté, et c’est ainsi que nous allons procéder à l’avenir", souligne Amir.

Ces jeunes gens ne comptent pas s’arrêter là. De nombreux modèles de mobilier seront réalisés par "Recartona" dont l’objectif premier est d’encourager l’eco-conception.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.