Huffpost Maroc mg

L'Italien arrêté à Oujda pour terrorisme est "innocent" selon sa famille

Publication: Mis à jour:
OUJDA
L'Italien arrêté à Oujda pour terrorisme est "innocent" selon sa famille | DR
Imprimer

JUSTICE - Il était recherché pour son implication dans un "dangereux projet terroriste visant des cibles sensibles au Maroc" selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, mais sa famille clame son innocence.

Arrêté le 8 juin à l'aéroport d'Oujda par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), Ahmad, un jeune italien converti à l'Islam résidant à Bruxelles, est soupçonné par les services de renseignement marocains d'avoir effectué plusieurs opérations de repérage de cibles sensibles dans la ville de Casablanca, et d'avoir tenté sans succès de rejoindre les rangs de Daech en 2014.

Contactées par la RTBF, sa mère et sa femme démentent fermement les accusations portées à l'encontre d'Ahmad. Alors qu'ils viennent d'avoir un bébé il y a cinq mois, le couple cherchait à venir s'installer au Maroc: "Le jour de son arrestation, il venait d'atterrir au Maroc en provenance de Belgique", explique sa femme à la RTBF. "Il ne séjournait pas au Maroc depuis un an contrairement à ce qu'annoncent les autorités marocaines. Il vivait ici, à Bruxelles, avec moi... Il m'a dit au revoir le matin de son départ pour l'aéroport". Pour prouver ses dires, elle déclare qu'Ahmad avait passé un mois avec elle et sa famille l'année dernière pendant le ramadan. Un séjour pendant lequel il aurait seulement pris des cours d'arabe et passé du temps en famille, toujours selon sa compagne.

Une information confirmée à la RTBF par le directeur de l'organisme de formation en question. Quant à sa tentative de rejoindre la Syrie en 2014, son épouse explique qu'Ahmad s'était rendu en Turquie à cette époque avec son ex-femme pour assister à un mariage.

Autre fait avancé par le Maroc mais contesté par la famille d'Ahmad: ce dernier allait partir en Italie à partir d'Oujda. Ce qui serait faux selon sa femme qui affirme qu'il n'a pas visité son pays d'origine depuis dix ans, et que toute sa vie se trouve à Bruxelles.

"Aucun changement de comportement"

Depuis sa conversion à l'islam, le comportement d'Ahmad n'aurait pas changé selon ses proches. Et sa famille a du mal à croire qu'il aurait pu leur cacher une quelconque adhésion à l'idéologie de Daech sans qu'ils ne s'en rendent compte.

Mais Ahmad avait tout de même été convoqué par la policé fédérale belge dans le cadre d'une enquête anti-terroriste. Certains fidèles de la mosquée dans laquelle il priait étaient suspectés d'être partis en Syrie. Un entretien qui n'avait mené à rien pour sa compagne qui affirme que "les autorités ont bien compris qu'il n'avait rien à se reprocher". D'après les sources de la RTBF, Ahmad est présent dans les fichiers de la police belge "pour suspicions au vu de ses contacts".

La famille a engagé un avocat au Maroc afin de défendre les droits d'Ahmad. Ce dernier serait "très choqué", raconte sa femme. On lui aurait de plus demandé de signer un papier en arabe alors qu'"il ne comprend pas la langue" déplore-t-elle. Un groupe de soutien au jeune homme a été lancé sur Facebook.

LIRE AUSSI:
Close
Qu'est-ce que Daech?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée