Huffpost Maroc mg

Le hublot du cockpit s'ouvre en plein décollage d'un vol Amsterdam/Tanger

Publication: Mis à jour:
AIR ARABIA
Le hublot du cockpit s’ouvre en plein décollage d’un vol Amsterdam/Tanger | DR
Imprimer

AÉRIEN- Les passagers du vol 3O-128 d’Air Arabia reliant, mardi dernier l’aéroport d’Amsterdam à celui de Tanger, ont eu une belle frayeur. L’A320 de la compagnie marocaine low-cost a dû interrompre son décollage après que les pilotes ont remarqué que le hublot du cockpit était ouvert, rapporte le Daily Mail

L’avion qui s’était engagé dans la piste pour le décollage, a roulé à "une faible vitesse" lorsque l’équipage a interrompu le décollage avant le bout de piste. Selon Aviation Herald, spécialisé dans les rapports d’incidents de vols, la tour de contrôle a immédiatement réagi en envoyant des équipes au sol.

Mais l’équipage de l’appareil a indiqué à la tour que l’avion ne nécessitait pas une assistance et que seul le hublot s’était ouvert lors des manœuvres de décollage.

Un des pilotes de l’appareil ayant requis l’anonymat a mis l’incident sur le compte du personnel de bord: "le fait que le hublot ait été ouvert est imputable à l’équipage, qui, manifestement, n’a pas correctement rempli leurs listes de contrôles (de sécurité)".

"Toutes les procédures pré-vol et avant le décollage mentionnent la fermeture des hublots" a confié ce pilote, ajoutant que “les hublots ont un double verrouillage avec un verrou de sécurité. Ils (les hublots) ne devraient donc jamais pouvoir être ouverts en vol“.

Chargé de la sécurité des vols, Dai Whittingham a confié au Mail Online que les hublots du cockpit servent le plus souvent à l’évacuation de la fumée. “Au sol, les hublots deviennent une voie d'évacuation d'urgence pour les pilotes“ a t-il indiqué.

L'incident a finalement provoqué plus de peur que de mal. Le problème a pu être résolu et l’avion est retourné pour reprendre son décollage quinze minutes plus tard.

Ce vendredi, un porte-parole d’Air Arabia Maroc a déclaré, dans un communiqué envoyé à la presse, que ce vol "a eu un retard de 26 minutes à cause d’une mesure de précaution prise par l’équipage après la vibration d’une fenêtre alors que l’avion avait démarré à vitesse basse sur sa piste de décollage. Cette mesure fait partie des normes internationales de sécurité. Le vol a atterri à Tanger à 14h20, avant l’heure prévue d’arrivée. Air Arabia Maroc s'excuse pour la gêne occasionnée. La sécurité de nos passagers et équipage reste en tête de nos priorités".

LIRE AUSSI:
Air Arabia Maroc lance la première ligne directe entre Fès et Toulouse

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
7 applications de voyage pratiques à télécharger avant de partir en vacances
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction