Huffpost Maroc mg

Don du sang: Encore du chemin à faire au Maroc

Publication: Mis à jour:
DON SANG
DR
Imprimer

SANTÉ - Le don du sang n'est pas encore devenu un réflexe au Maroc. C'est ce qu'a laissé entendre Mohamed Benajiba, le directeur du Centre national de transfusion sanguine et d'hématologie (CNTSH), dans une déclaration rapportée par l'agence MAP.

Alors que le 14 juin était la journée mondiale du don du sang, Mohamed Benajiba a expliqué que le royaume était encore loin du taux de donneurs fixé par l'Organisation mondiale de la santé (3% de donneurs volontaires pour l'ensemble de la population d'un pays). Même si le nombre de Marocains à avoir donné leur sang en 2015 a augmenté (297.073 donneurs), le taux actuel reste à 0.95% d'après Benajiba.

En ce qui concerne les objectifs de son organisme, ce dernier a expliqué que le CNTSH ambitionnait de relever la moyenne des donneurs de sang de 4% par an, et de maintenir à 100% le taux des donneurs volontaires d'ici 2020.

Il faut noter qu'au Maroc, le CNTSH est le seul centre habilité par la loi à récolter et distribuer du sang. Pour ce faire, il dispose de 16 centres régionaux à travers le pays. A titre de comparaison, l'établissement français du don sang dispose de 132 centres dans tout l’hexagone, et organise près de 40.000 collectes mobiles chaque année.

Pour cette journée mondiale du don du sang, l'OMS a rappelé que seulement 62 pays disposent aujourd'hui d’approvisionnements en sang reposant presque totalement sur des dons volontaires non rémunérés. En revanche, 40 pays sont encore dépendants de donneurs familiaux voire de donneurs rémunérés. L'objectif de l'organisation est de permettre à tous les pays de pouvoir s'approvisionner auprès de donneurs volontaires d'ici 2020.

LIRE AUSSI: