Huffpost Maroc mg

Pour Saadeddine El Othmani, une alliance PJD-PAM est impossible

Publication: Mis à jour:
OTHMANI
DR
Imprimer

ÉLECTIONS- On s'en doutait un peu, mais c'est toujours bien de le rappeler. Pour Saadeddine El Othmani, président du Conseil national du Parti de la justice et du développement (PJD), le Parti authenticité et modernité (PAM) est le parti avec lequel aucune alliance ne peut se faire aujourd’hui.

Et pour cause, le PAM, qui "mène une bataille féroce contre nous, avait lui-même déclaré qu’une coalition avec le PJD serait comme dépasser une ligne rouge", a expliqué l’ancien ministre des Affaires étrangères, lundi 13 juin sur le site de son parti.

Pour ce dernier, il est "difficile de parler de coalitions avant même de connaître les résultats des élections". "On ne sait pas encore si il y aura deux, quatre ou six partis dans le prochain gouvernement", a-t-il ajouté.

Saadeddine El Othmani est par ailleurs convaincu de la victoire de son parti aux prochaines élections législatives, devant avoir lieu le 7 octobre. Pour le responsable du PJD, cela est "logique" au vu des résultats enregistrés lors des dernières élections communales et régionales, le 4 septembre dernier.

A l’issue du scrutin, le PJD était arrivé premier au niveau des conseils régionaux, en remportant 174 sièges (25,6%). Il était alors suivi du PAM avec 132 sièges (19,4%) et du Parti de l’Istiqlal avec 119 sièges (17,5%).

En revanche, au niveau des conseils municipaux, c’est le parti du tracteur qui était arrivé premier en nombre de sièges (21%), suivi de l'Istiqlal (16,2%) et du PJD (15,9%). Le PJD avait toutefois remporté les grandes villes comme Rabat, Salé, Tanger, Kénitra, Meknès, Marrakech, Agadir et Fès.

LIRE AUSSI: