Huffpost Maroc mg

Hamid Chabat: "Nous nous sommes levés, et l'avion a failli tomber"

Publication: Mis à jour:
CHABAT
Hamid Chabat: "Nous nous sommes levés, et l'avion a failli tomber" | DR
Imprimer

STORY TELLING - C'est un "dangereux complot" auquel a bravement échappé Hamid Chabat ainsi que son groupe parlementaire. Lors d'une conférence animée par le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal (PI) à Rabat, lundi 13 juin, Hamid Chabat est revenu sur un mystérieux événement, qu'il a vécu aux côtés du groupe parlementaire de son parti à la Chambre des représentants.

"Nous étions à bord d'un avion à destination de Laâyoune", raconte-t-il, afin de mener une mission d'enquête parlementaire à Boujdour.

Une fois à l'aéroport de Laâyoune, les istiqlaliens ont été "oubliés pendant deux heures à bord de l'avion. Nous n'avons pu en sortir qu'en tapant sur les vitres." Malgré cela, Hamid Chabat et ses compagnons se sont dirigés vers Boujdour, et ont mené à bien leur enquête.

"Lors du vol retour, un étrange personnage a embarqué avec nous", raconte Hamid Chabat. Sans crier gare, ce curieux et mystérieux personnage a frappé le député Hamdi Ould Rachid avec un journal. "Sur le visage", précise Hamid Chabat.

Et le groupe parlementaire de l'Istiqlal de se lever comme un seul homme pour aller s'enquérir, selon Chabat, "sur l'état de Hamdi Ould Rachid", des fois qu'un coup assené avec un journal provoquerait des lésions corporelles graves. Là, le fragile avion "a failli ployer sous le poids des istiqlaliens qui se sont déplacés, et failli tomber". Fort heureusement, l'avion a tenu bon, mais a, néanmoins, fait des cabrioles "pendant plus de 30 minutes".

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Quand les leaders politiques posent pour la photo
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction