Huffpost Maroc mg

Les fils de Chabat condamnés pour corruption électorale

Publication: Mis à jour:
HAMIDCHABATETSESFILS71015
Prison avec sursis et interdiction de vote pour les fils de Chabat | DR
Imprimer

FRAUDE - Les Chabat junior vont devoir momentanément mettre au placard leurs ambitions politiques. Nabil et Naoufal, les deux fils du secrétaire général du parti de l'Istiqlal Hamid Chabat, ont été condamnés ce mardi 14 juin par le tribunal de première instance de Fès à huit mois de prison avec sursis, assortis d'une amende de 20.000 dirhams, selon le site d'information Alyaoum24. Ils sont également interdits de se présenter et de voter lors de deux prochains scrutins.

Les deux mis en cause sont impliqués dans des "crimes électoraux liés à l'usage de l'argent pour l'achat des voix des électeurs", selon un communiqué de la Commission gouvernementale de suivi des élections datant du 7 octobre 2015. Quatre autres militants du parti de l'Istiqlal ont été innocentés dans des affaires similaires, poursuit le site arabophone.

Pour rappel, la commission composée des ministres de l'Intérieur et de la Justice avait engagé des poursuites contre 26 personnes auprès des différents tribunaux du royaume. Quatorze d'entre eux ont été candidats à la Chambre des conseillers, parmi lesquels dix ont remporté un siège.

Naoufal Chabat n'en est pas à son premier passage devant la justice. En mai 2012, il a été condamné à trois ans de prison ferme et à une amende de 10.000 dirhams pour son implication présumée dans une affaire de trafic de stupéfiants, avant d'être acquitté en appel un an plus tard.

LIRE AUSSI:
Close
De A à X : Un abécédaire électoral
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée