Huffpost Maroc mg

Les céramistes marocains dénoncent les effets du dumping sur la filière

Publication: Mis à jour:
CRAMIQUE
Les céramistes marocains dénoncent les effets du dumping sur la filière | DR
Imprimer

CONCURRENCE - Les professionnels marocains de la céramique ne cachent pas leur opposition au dumping. Lors d’un point de presse tenu lundi à Casablanca, le président de l'Association professionnelle des industries céramiques (APIC), Mohsine Lazrak, est monté au créneau contre les effets de ces pratiques commerciales déloyales sur la filière.

Le représentant de la filière dénonce une conjoncture difficile en raison de l’importation de la céramique d’Espagne à des coûts très bas entraînant la cessation d’activités de plusieurs unités au Maroc, notamment à Tétouan, Berrechid ou encore Kénitra.

D’après les chiffres révélés lors de la conférence de presse par Mohsine Lazrak, l’Espagne a exporté vers le Maroc, entre le 1er janvier et le 16 mars 2016, 3.388.738 m2 de produit céramique, un chiffre en augmentation de 45% par rapport à la même période une année plus tôt.

Selon Mohsine Lazrak cette importation massive de céramique espagnole a contribué au licenciement de 260 ouvriers. Le président de l’APIC appelle à sauver les 7.000 ouvriers du secteur en renforçant le contrôle mais aussi en offrant aux artisans marocains des facilités au niveau énergétique pour leur permettre de renforcer leur compétitivité.

Autre solution préconisée par les professionnels du secteur, l’établissement de partenariats pour trouver des débouchés de la céramique marocaine sur le marché africain. Côté approvisionnement, Mohsine Lazrak mise sur une importation de la matière première de la Turquie, du Portugal et des pays liés au Maroc par des accords de libre-échange.

LIRE AUSSI: Aérien: La Concurrence se fait de plus en plus rude