Huffpost Maroc mg

Un diplomate américain raconte la visite de Mohamed Ali au Maroc

Publication: Mis à jour:
MOHAMED
Mohamed Ali et Hassan II, à Rabat, en janvier 1998 | AP
Imprimer

HISTOIRE – La visite de Mohamed Ali au Maroc en avait marqué plus d’un. Gary Usrey, un diplomate américain qui était à l’époque affecté à l’ambassade américaine au Maroc, fait partie de ceux qui ont eu la chance de discuter avec lui à la même table que le roi Mohammed VI, quand il était encore prince hériter.

"J'étais chargé d'affaires à l'ambassade des Etats-Unis au Maroc en 1998, lorsque Mohamed Ali s’est rendu à Rabat à l'invitation du roi Hassan II. Ainsi, j'ai eu la très grande chance d'être invité à un dîner en honneur de Mohamed Ali, offert par le prince héritier. Etant alors l'un des rares anglophones au dîner, j’étais assis à sa table et était ravi d'être en mesure de discuter avec lui au sujet de sa vie et de son étonnante carrière", raconte Gary Usrey au Washington Post.

"Le lendemain, M. Ali a gracieusement accepté de s’arrêter à l'ambassade pour rencontrer les employés de la mission des Etats-Unis. J'ai eu peu de temps pour organiser l'événement et je m’inquiétais des incidents qui pouvaient avoir lieu. Mes craintes ont cependant été dissipées lorsque M. Ali est entré dans la cour de l'ambassade et a été accueilli par une grande foule joyeuse composée du personnel américain et marocain", poursuit-il.

"Une vague d’enthousiasme"

Selon Gary Usrey, la légende de la boxe avait suscité une vague d’enthousiasme surtout parmi les employés marocains de l’ambassade. "M. Ali ne pouvait pas parler longuement en raison de son état de santé, mais l'enthousiasme et l'admiration qu'il a engendré, en particulier parmi nos employés marocains, simplement par sa présence magnétique, m'a fait apprécier le caractère unique de son charme universel", a-t-il conclu.

Au cours de sa visite au Maroc, la légende de la boxe avait notamment été décorée d’un wissam par le roi Hassan II lors d'une cérémonie organisée au palais royal de Rabat, en présence notamment de Mohammed VI, Moulay Rachid et André Azoulay.

Mohamed Ali avait alors offert un livre biographique au défunt monarque. De son côté, Hassan II lui avait fait cadeau d'un coran. Le boxeur américain, décédé le 3 juin dernier à l'âge de 74 ans, avait aussi profité de cette visite pour découvrir la mosquée Hassan II, où il avait effectué une prière.

LIRE AUSSI: