Huffpost Maroc mg

Le Maroc empêche 51 migrants clandestins d'entrer en Espagne

Publication: Mis à jour:
GUELMIM
La plage de Guelmim, dans le sud du Maroc | DR
Imprimer

IMMIGRATION – Le Maroc a empêché dimanche l’entrée de 51 migrants d’origine subsaharienne aux Iles Canaries, en Espagne. Selon la MAP, ce sont les éléments des forces auxiliaires du poste de contrôle de l'embouchure d’Oued Drâa, dans la province de Guelmim, qui ont déjoué cette tentative d’immigration clandestine.

Un premier groupe de 20 personnes, originaires du Sénégal (9 personnes, dont une femme), de la Guinée-Equatoriale (5), du Mali (3 dont une femme) et de la Côte-d’Ivoire (3), a été intercepté vers 8h.

Le deuxième groupe, composé de 31 personnes (17 de Côte-d’Ivoire, dont deux femmes, 7 du Sénégal, 4 de la Guinée-Bissau, deux du Mali, dont une femme, et 1 du Cameroun) a été arrêté à trois kilomètres au nord de l’embouchure de l’Oued Drâa.

Une embarcation pneumatique et des gilets de sauvetage ont notamment été saisis au cours de cette opération. Les personnes arrêtées ont été déférées devant la Gendarmerie royale de Laksabi, pour les besoins de l’enquête sous la supervision du parquet général de Guelmim.

Le Maroc participe souvent à des opérations de sauvetage de migrants clandestins souhaitant se rendre en Espagne, que ce soit du côté de Sebta, Melillila ou encore depuis le sud, comme c’était le cas ce dimanche. En mai dernier, 14 candidats à l’immigration clandestine d’origine subsaharienne avaient été secourus par le Maroc, alors qu’ils tentaient de rejoindre les côtes espagnoles depuis Sebta.

Côté espagnol, les services maritimes du pays ont récupéré, le 6 juin dernier, 33 migrants, dont quatre femmes, à bord d'une barque en pleine mer. Celle-ci était partie de la région de Nador pour rejoindre en ligne droite les côtes ibériques.

LIRE AUSSI: