Huffpost Maroc mg

Les exportations marocaines de fruits et légumes sur le marché russe devraient augmenter de 40%

Publication: Mis à jour:
FRUITS ET LGUMES
Les exportations marocaines de fruits et légumes sur le marché russe devraient augmenter de 40% | DR
Imprimer

EXPORTATIONS- Les exportations marocaines de fruits et légumes sur le marché russe portées par des vents favorables. Selon le représentant commercial de la Russie au Maroc, Viacheslav Jrulev, cité par Sputnik, celles-ci devraient connaître une augmentation de 40% d’ici la fin de l’année 2016.

"Au cours du premier trimestre de 2016, les exportations marocaines de légumes (principalement les primeurs, ndlr) vers la Russie ont doublé par rapport à l'année dernière, tandis que celles des fruits marocains au cours des trois premiers mois sont restés au même niveau qu'en 2015", a expliqué Viacheslav Jrulev.

Profiter de l'embargo...

Et à ce rythme, les exportations devraient augmenter de 40% d'ici la fin de l'année, croit savoir le représentant russe, qui estime que le royaume peut également bénéficier de l'embargo russe sur les produits alimentaires des pays occidentaux.

Ce vaste pays représente aujourd'hui l'un des partenaires les plus importants du royaume dans le domaine commercial avec un volume des échanges se situant à 2,5 milliards de dollars par an, ce qui fait du Maroc le second partenaire commercial de la Russie en Afrique, après l'Egypte.

A elles seules, les exportations des produits alimentaires représentent environ 92% de la valeur totale des exportations marocaines vers la Russie. Dans le détail, le pays de Poutine est le premier client des agrumes marocains avec une part de 60% du volume total des exportations. Le Maroc y expédie également des primeurs et des sardines surgelées.

En mars dernier, le roi s'était rendu en Russie à la tête d'une importante délégation. Une vingtaine de conventions portant, entre autres, sur le volet de l'agriculture, avaient été signées.

...Et des tensions entre Ankara et Moscou

Deux ans plus tôt, le Maroc s'était déjà retrouvé devant l'opportunité de booster ses exportations agricoles vers ce pays de 146 millions d'habitants. En effet, les Etats-Unis et l’Union Européenne avaient à l'époque pris une série de sanctions à l’encontre de la Russie en représailles de l’annexion russe de la Crimée lors de la crise ukrainienne.

Moscou avait riposté en imposant un embargo et en s'ouvrant à d’autres marchés comme le Pakistan, le Vietnam, la Chine ou encore le Maroc. Aujourd'hui, le royaume peut également prendre les parts de marché laissées par Ankara suite à ses tensions avec Moscou.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Mohammed VI en images
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction