Huffpost Maroc mg

Après l'attentat à Tel-Aviv, Israël interdit aux Palestiniens d'entrer sur le territoire

Publication: Mis à jour:
PLESTINIENS ISRAEL
AP
Imprimer

INTERNATIONAL - L'armée israélienne a annoncé, vendredi 10 juin, le bouclage de la Cisjordanie et de la bande de Gaza jusqu'à dimanche minuit, renforçant les restrictions contre les Palestiniens annoncées après l'attentat qui a coûté la vie à quatre Israéliens deux jours auparavant à Tel-Aviv.

"A partir d'aujourd'hui, les points de passage de la bande de Gaza et de Judée-Samarie (Cisjordanie) seront ouverts seulement pour les cas médicaux et humanitaires", a indiqué une porte-parole de l'armée.

Un dispositif limité

Cependant la mise en oeuvre de cette mesure semble limitée. Quelques heures après l'entrée en vigueur théorique du bouclage, des centaines, voire des milliers de Palestiniens ont passé le plus important checkpoint de Bethléem et celui de Qalandia, principal point de passage entre Jérusalem et Ramallah en Cisjordanie, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Cette décision se veut avant tout symbolique. La fermeture des points de passage intervient alors que le ramadan a débuté cette semaine. De nombreux Gazaouis demandent traditionnellement l'autorisation aux autorités israéliennes de pouvoir sortir de Gaza, pour aller prier sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est.

Le gouvernement de Benjamin Netanyahu avait déjà annoncé, jeudi 9 juin, l'annulation des dizaines de milliers de permis d'entrer en Israël délivrés à des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza, pour le ramadan.

LIRE AUSSI: