Huffpost Tunisie mg

Pour le Bocuse d'Or 2017, la Tunisie tente de se qualifier en obtenant la "Wild Card"

Publication: Mis à jour:
CHEF MOHSEN OUESLAT
Chef Mohsen Oueslati, participant au Bocuse d'Or 2017 | HuffPost Tunisie
Imprimer

La Tunisie est prête à participer au Bocuse d'or qui se déroulera en janvier 2017. Enfin presque...

Pour la première fois depuis la création de ce prestigieux concours culinaire, le pays tente de se qualifier en se procurant une "wild card", "c'est une invitation officielle à participer à cette coupe du monde sans passer par les éliminatoires", explique Chef Wafik Belaid, responsable de toutes les questions techniques de l'équipe tunisienne du Bocuse.

Au début du Bocuse...

La Tunisie a auparavant tenté de participer au Bocuse d'Or, sans pour autant réussir. "Sans association, ni tutelle, qui représentent le pays par le biais d'un chef, on ne pouvait présenter notre candidature, il nous fallait un organisme officiel représentant le pays", dit le Chef Wafik Belaid.

Cette inaccessibilité a encouragé certains chefs tunisiens à former l'Association Tunisienne des Professionnels de l'Art Culinaire qui avant de se lancer dans l'aventure du Bocuse d'Or, participe à d'autres concours culinaires.

Cependant, le besoin de se faire connaître au niveau international s'est fait ressentir. Au programme le concours incontournable du monde culinaire: le Bocuse d'Or créé en 1987 par Paul Bocuse.

Dans l'arène?

Quand l'équipe tunisienne présente une demande officielle pour participer, elle se voit refuser "parce que le dossier n'était pas solide".

Rien n'est perdu. En effet, sur les 24 équipes qui concourront pour le Bocuse d'Or, seules 22 participeront aux éliminatoires, les deux dernières peuvent décrocher la fameuse "wild card", mais sous certaines conditions.

"Il faut beaucoup de communication, et c'était notre point faible. On s'est organisé, on a reçu de l'aide, ça nous a fait de la visibilité au niveau national et international", confie le Chef Wafik Belaid.

Si elle réussit à décrocher cette carte, la Tunisie sera représentée par le chef Mohsen Ouertani, qui devra se confronter aux autres candidats pendant 5 heures 30 sur des sujets imposés: un sujet de viande et un autre de poisson.

Une participation qui devra être financé, "on espère que le ministère du Tourisme et de la Culture prendront en charge les dépenses relatives à l'équipe si nous sommes qualifiés", dit Chef Wafik Belaid.

Entre temps, le chef Mohsen Ouertani s'impose un rythme de vie particulier: "le Bocuse d'Or est une compétition de haut niveau où rien ne doit être laissé de côté, il faut beaucoup d'entraînement et de concentration".

Pour le chef Mohsen, une qualification au Bocuse n'est pas seulement une opportunité pour lui seulement mais "une occasion de hisser la Tunisie sur le devant de la scène gastronomique mondiale."

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les 5 soupes incontournables de ramadan
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction