Huffpost Maroc mg

Deux personnes arrêtées à Bruxelles pour avoir tenté de faire évader un criminel dangereux de la prison de Salé

Publication: Mis à jour:
PRISON SAL
Deux personnes arrêtées à Bruxelles pour avoir tenté de faire évader un criminel dangereux de la prison de Salé | DR
Imprimer

TENTATIVE D'EVASION- C’est le site d’informations belge La Dernière Heure qui rapporte l’information. Deux hommes qui viennent d'être inculpés par le parquet de Bruxelles pour "organisation criminelle" sont soupçonnés d’avoir été recrutés pour tenter de faire évader de la prison de Salé, avec armes et explosifs, Ashraf Sekkaki, considéré par Interpol comme l'un des ‘’criminels les plus dangereux de Belgique’’

Le passé judiciaire de ce prisonnier est lourd: 16 faits de violence sont imputés en 2009 à Ashraf Sekkaki, ce qui lui a valu le doux surnom de "terreur des commissariats’". C’est à l’âge de 15 ans qu’il commence sa ‘’carrière criminelle’’ avec des séjours récurrents en prison pour attaques à main armée, vol de véhicules avec usage de violence et tiger-kidnappings, (enlèvements dans le but de forcer quelqu’un à aider à commettre un crime).

"Obsédé par l'évasion"

Suite à ses incarcérations répétées, Ashraf Sekkaki devient un as de l'évasion, ce qui fera sa marque de fabrique, et fera croître sa popularité dans le milieu carcéral et la presse. En 2003, il réussit à s’évader de la prison de Turnhout, à Anvers, avec l’aide d’un complice. Il sera de nouveau arrêté après une série d’attaques à main armée. En 2007, des évaluations psychiatriques le déclarent "mentalement instable" et ‘"obsédé par l’évasion".

En 2008, un plan échafaudé pour s’échapper de la prison de Termonde, en Flandre, où il a été incarcéré, est déjoué de justesse. Il sera condamné ainsi que 4 autres complices pour cette tentative d’évasion.

Placé à nouveau dans l’aile de haute sécurité de la prison de Bruges ,qu’il décrit comme le ‘’Guantanamo belge’’, Ashraf Sekkaki parvient pourtant à fomenter une évasion spectaculaire en juillet 2009. Un hélicoptère détourné par un de ses complices viendra récupérer Sekkari ainsi que 3 autres criminels incarcérés dans la prison de Bruges. Les 4 hommes braquent par la suite une voiture et cavalent vers le Maroc.

Ils seront arrêtés deux semaines plus tard par les services marocains. Ashraf Sekkaki sera placé à la prison d’Oujda d’où il s’évadera en novembre 2010 avant d’être rattrapé peu de temps après. Le "criminel le plus dangereux de Belgique" est aujourd’hui incarcéré dans la prison de haute sécurité de Salé d’où les deux individus récemment inculpés par le parquet belge auraient tenté de le faire évader.

LIRE AUSSI:
Close
10 prisons datant des années de plomb
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée