Huffpost Maroc mg

Le premier vol privé vers la Lune, c'est pour bientôt

Publication: Mis à jour:
MISSION PRIVEE LUNE
Full moon rising over empty ocean at night with copy space | Nastco via Getty Images
Imprimer

ESPACE - Le gouvernement américain pourrait bientôt donner son feu vert à la première mission spatiale privée au-delà de l'orbite terrestre, a révélé lundi 6 juin le Wall Street Journal.

Les responsables américains ont porté leur dévolu sur une entreprise américaine appelée Moon Express dont l'ambition est d'envoyer sur la Lune neuf kilos de matériel scientifique, dont un télescope, dans la seconde moitié de 2017, selon des sources proches du dossier citées par le quotidien américain.

"Nous sommes devenus des pionniers de fait" car "jusqu'à maintenant les missions extra-orbitales ont toutes été publiques", a déclaré au journal le PDG et fondateur Bob Richards. A terme, la société estime que l'homme devra coloniser la Lune, notamment pour y récupérer ses ressources, arguant du fait que les éléments rares sur Terre proviennent de l'espace et sont très répandus sur la surface de la Lune.

Le début de la privatisation de l'espace?

Ce premier agrément, qui devrait être délivré dans quelques mois, poserait les bases légales de futurs projets privés dans l'espace comme l'exploitation minière d'astéroïdes, l'extraction de ressources lunaires ou le premier vol inhabité vers Mars par Elon Musk dès 2018.

Moon Express est l'une des 16 entreprises qui concourent au Google Lunar X qui promet 20 millions de dollars (18 millions d'euros) à la première entreprise privée capable d'envoyer un véhicule sur la Lune, de le faire rouler sur 500 mètres et de lui faire transmettre des images haute définition vers la Terre.

Avec le "Space Act", le président américain Barack Obama, a ouvert la voie à l'exploitation commerciale des richesses de l'espace, jusqu'ici régulé par le Traité de l'espace de 1967 qui consacrait le principe de "non-appropriation de l'espace et de corps céleste".

Les sociétés privées, souvent portées par des milliardaires passionnés par les étoiles à l'instar de SpaceX et Blue Origin, se sont multipliées ces dernières années, avec en ligne de mire, outre l'exploitation de ressources, des partenariats avec des Etats pour l'envoi de matériel ou d'hommes dans l'espace, ou encore le tourisme spatial.

LIRE AUSSI:
Close
Cinq jeunes marocains se sont entraînés commes des astronautes aux Etats-Unis
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée