Huffpost Maroc mg

Un Marocain arrêté pour avoir utilisé une ambulance dans le transport de drogue

Publication: Mis à jour:
CANNABIS MAROC
This Sept. 14, 2014 photo shows a view of swaths of cannabis near the village of Ketama in the Village of Bni Hmed in the Ketama Abdelghaya valley, northern Morocco. There are an estimated 80,000 families in the rugged northern Rif mountains of Morocco who make their living from growing marijuana, according to U.N. estimates and their efforts have made Morocco the main hashish supplier for Europe and the world. (AP Photo/Abdeljalil Bounhar) | ASSOCIATED PRESS
Imprimer

TRAFIC DE DROGUE- ‘’Narcoambulance’’! C’est la nouvelle trouvaille linguistique des médias, et elle pourrait bien faire son entrée dans le dictionnaire des criminologues. Et c’est un Marocain de 29 ans, arrêté ce lundi par la police espagnole, qui a permis création de ce néologisme.

Dans son opération baptisée "ambulancia", la Guadia Civil a procédé à l’arrestation dans une résidence de Guadalix de Sierra, à 50 kilomètres de Madrid, d’un Marocain et d’un Dominicain soupçonnés d’avoir transporté de la drogue dans une ambulance immatriculée en France. L’opération a permis de ‘’trouver dans le faux plafond de l’ambulance 48,5 kilos de marijuana’’, indique la police dans un communiqué.

C’est une voisine des accusés qui a découvert le pot aux roses. Dérangée par la forte odeur qu'exhalait l'ambulance garée devant la propriété, elle a alerté les policiers, qui se sont rendus sur les lieux. Une fois sur place, les agents ont pu découvrir que la forte odeur n'était autre que celle du marijuana dissimulée dans le véhicule. Un chien renifleur a conduit les policiers au plafond de l’ambulance où était dissimulée la drogue. Le Marocain qui réside à Bruxelles et son complice ont été écroués.

LIRE AUSSI: Le BCIJ met la main sur plus de six tonnes de résine de cannabis cachées dans du poisson congelé

Close
Quelques exemples de lois sur le cannabis dans le monde
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée