Huffpost Algeria mg

Seulement 10% des déchets ménagers sont recyclés en Algérie

Publication: Mis à jour:
2A939AC8D1B8328BC13D29D39E2D74BE_L
Unité de recyclage de plastique à Laghouat | Capture d'écran
Imprimer

Seulement 10% des 11 millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés (DMA) sont recyclés en Algérie, a indiqué, dimanche à Alger, une responsable de l'Agence nationale des déchets (AND).

Si 54% des DMA sont traités, le taux de recyclage est "insuffisant", a fait savoir Kahina Benhaddadi, responsable de la communication de l'ANC lors d'une journée d'information sur le tri des déchets en entreprise, tenue à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement.

La moyenne nationale des DMA est de 0,8 kg/jour/habitant avec des disparités entre les zones urbaines (0,8 kg/jour/habitant) et rurales (0,65 kg/jour/habitant), a-t-elle fait savoir.

Selon elle, depuis la mise en place en 2013 du projet dédié au tri et à la récupération du papier des administrations, appelé "l'administration participe à la récupération", un volume de 80 tonnes de papier a été récupéré au niveau d'une dizaine de départements ministériels.

Présent à cette rencontre, un représentant de Sonatrach a indiqué que cette compagnie des hydrocarbures avait toujours été soucieuse de l'environnement: "Nous ne sommes pas à notre première opération de recyclage. Nous recyclons nos déchets depuis les années 90. Il est donc normal pour nous d'aller vers le tri des déchets en entreprise".

Pour Sonatrach, il s'agit de limiter le recours aux matières premières sachant qu'une (1) tonne de papier recyclée est l'équivalent de 1,41 tonne de bois économisée tandis qu'une (1) tonne de plastique recyclée représente l'économie de 650 kgs de pétrole brut.

Pour sa part, l'entreprise de papeterie Tonic emballage a présenté son expérience à travers son usine de récupération de déchets de papier et carton, d'une capacité de 150.000 tonnes/an, mais qui collecte seulement 42.000 tonnes/an.

Outre ses propres capacités de collecte, cette entreprise collabore avec d'autres récupérateurs publics et privés à l'instar du groupe industriels public de papier et de la cellulose (Gipec) qui lui procure 15.000 tonnes de déchets/an et des récupérateurs privés qui l'approvisionnent à hauteur de 43.000 tonnes/an.

LIRE AUSSI: Déchets domestiques et industriels: cette "grosse richesse" pouvant générer jusqu'à 25 milliards de dinars/an de profits

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.