Huffpost Algeria mg

Le sort des chaînes de télévision privées sera déterminé par l'ARAV

Publication: Mis à jour:
CHAINES TV
Archives
Imprimer

Le sort des chaînes de télévision privées en Algérie sera déterminé par l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV), a indiqué
ce 5 juin à Alger, le ministre de la Communication, Hamid Grine en marge d'une d'une journée de formation autour de "la Révolution numérique en question, ce que nous apprennent cinquante ans d'informatisation sociale", animée par le professeur émérite à l'université de Bordeaux en France, André Vitalis.

"Le sort des chaînes de télévision privées sera déterminé par l'Autorité de régulation de l'audiovisuel, qui sera installée prochainement et travaillera en toute sagesse", a indiqué M. Grine.

Il ajouté, dans ce cadre, que le cahier des charges relatif à ces chaînes avait été proposé au Conseil des ministres qui l'avait adopté.

S'agissant des contenus des chaînes de télévision, M. Grine a relevé que le ministère était doté d'une cellule de veille informationnelle qui suit continuellement les programmes notamment ceux du ramadhan ou ceux destinés aux enfants.

Interrogé sur l'ouverture aux radios privées, il a indiqué que dans le cahier des charges,"il s'agit de tout l'audiovisuel et il prévoit les appels d'offres concernant les radios".

"Pour les radios, c'est autre chose, je ne sais pas quand, mais c'est une décision gouvernementale qui fixera l'heure d'ouverture", a-t-il assuré.

Questionné sur la presse électronique, M. Grine a estimé qu'à part un ou deux journaux électroniques, les autres sont semblables aux réseaux sociaux, car "ils ne vérifient pas et ne filtrent pas l'information", ajoutant qu'il y avait "aucun contrôle" exercé sur ces derniers.

"Il faut qu'ils aient le sens de la responsabilité en sachant que l'information pourrait être nuisible", a-t-il dit.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.