Huffpost Maroc mg

Complications après une césarienne : Une mère se réveille avec les deux jambes amputées

Publication: Mis à jour:
CESAREAN SECTION
Une mère se réveille avec les deux jambes amputées | CJKPhoto via Getty Images
Imprimer

SANTÉ - Une césarienne de routine s’est transformée en une expérience marquante pour cette mère lorsqu’elle s’est réveillée avec ses deux jambes amputées.

L’incident a eu lieu en décembre 2015, mais Ella Clarke, originaire du Royaume-Uni, n’a parlé des évènements que très récemment.

Durant sa grossesse, Clarke a été diagnostiquée avec un placenta praevia, ce qui se produit lorsque le placenta est placé trop bas dans l’utérus et bloque la section inférieure de celui-ci. Cette condition est connue pour causer des complications durant l’accouchement, une césarienne a donc été planifiée pour que Clarke puisse donner naissance à son huitième bébé.

Précédemment, la mère de 31 ans avait eu un accouchement naturel et six césariennes, la procédure ne l’inquiétait pas outre mesure. «C’était la première fois que je souffrais d’un placenta praevia, mais je n’étais pas inquiète à l’idée d’être ouverte encore une fois pour avoir mon enfant, puisque j’étais rendue une vraie professionnelle», a-t-elle dit au Daily Mail.

La fille de Clarke, Winter Rose, est née en santé au Torbay Hospital, mais durant l’opération, la mère a souffert d’une complication sérieuse appelée placenta accreta.

Cette complication est commune chez les femmes qui ont eu des césariennes par le passé. Le sujet est devenu encore plus connu l’année dernière lorsque Kim Kardashian a révélé qu’elle avait souffert de la même condition quand elle était enceinte de son premier enfant, North West.

Le placenta accreta se produit lorsque le placenta est incrusté trop profondément dans la paroi utérine. Quand cela arrive, le placenta ne se détache pas après l’accouchement, ce qui peut mener à une importante perte de sang.

Sur la table d’opération, Clarke a perdu six litres de sang. Elle a ensuite reçu cinq transfusions sanguines et le personnel médical a procédé à une hystérectomie d’urgence pour sauver sa vie. La nouvelle maman a par la suite été plongée dans un coma artificiel.

« Je suis l’ombre de moi-même et mes enfants sont trop apeurés pour me serrer dans leur bras, parce que mes moignons les effraient »

Les caillots sanguins sont communs après ce type d’opération, c’est pourquoi le personnel médical devait vérifier l’état de Clarke à chaque heure. Toutefois, cela n'a pas eu lieu et la mère aurait été laissée seule durant six heures, comme le rapporte le Torquay Herald Express. Un caillot s’est formé dans ses jambes.

Lorsque le caillot a été découvert, il était déjà trop tard. Les jambes de la maman devaient être amputées sous le genou. Clarke s’est réveillé de son coma cinq jours plus tard.

«Je me rappelle du moment. Je pensais me réveiller juste après ma césarienne , a dit Clarke. J’attendais qu’on me passe ma belle petite fille. Je ne savais pas que j’étais dans le coma.»

Clarke a reçu des soins psychologiques et des prothèses avant sa sortie de l’hôpital. Elle est maintenant clouée à un fauteuil roulant et se remémore difficilement cette expérience traumatisante.

«Aller à l’hôpital pour donner naissance à un enfant devait être le plus beau moment de ma vie, a-t-elle confié au Torquay Herald Express. J’étais une mère active qui est maintenant confinée à un fauteuil roulant. Je ne pouvais plus m’arrêter de pleurer.»

Clarke a depuis reçu des excuses du Torbay Hospital.

Clarke et son conjoint, Ian Ross, ont huit enfants au total : Abbie, 13, Holly, 8, Heidi, 7, Blossom, 5, Oakley, 4, Izzy, 3, Freddie, 2, et Winter Rose.

Un porte-parole de l’hôpital a aussi publié une déclaration disant : «Nous tenons à offrir nos sympathies à Mme Clarke. Nous avons lancé une enquête et à ce stade il ne serait pas approprié de donner plus de commentaires.»

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

LIRE AUSSI:
Close
Ces stars qui ont été atteintes du cancer du sein
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée