Huffpost Algeria mg

"Artiste de l'Unesco pour la paix": Ahlam Mosteghanemi sollicitée par l'agence onusienne

Publication: Mis à jour:
AHLAM
Archives
Imprimer

La romancière algérienne, Ahlam Mosteghanemi, a été sollicitée par l'UNESCO pour devenir son "Artiste pour la paix" et son "Messager de la paix" pour une durée de deux ans, a-t-on appris samedi de source de l'agence onusienne.

La directrice de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), Mme Irina Bokova, a invité l’écrivaine algérienne à associer étroitement ses activités à celles de l'organisation pendant toute la durée de ce mandat.

Le choix de l'Unesco s'est porté, a ajouté la même source, sur une des romancières arabes les plus influentes et les plus vendues dans le monde qui s'est distinguée par son travail en faveur des droits de la femme, du dialogue interculturel et de la lutte contre la violence.

LIRE AUSSI: Le prix de la Femme arabe la plus distinguée en 2015 décerné à la romancière Ahlam Mostaghanemi

Née en 1953 à Tunis, Ahlam Mosteghanemi se fait connaître d'abord en animant à la radio nationale une émission quotidienne consacrée à la poésie, alors qu'elle est encore lycéenne. Elle a publié son premier recueil de poésie en langue arabe en 1973, "Ala marfâa al ayam" (Au havre des jours).

En 1982, elle obtiendra son doctorat en sociologie sur le thème de l'image de la femme dans la littérature algérienne à la Sorbonne. En 1993 alors qu'elle s'est déjà installée au Liban elle publie "Dhakirat el djassad" (Mémoires de la chair), un roman à succès vendu à plus d'un million d'exemplaires et qui en est à sa 19e édition.

Ahlam Mosteghanemi enchaînera alors les succès en publiant en 1997 "Fawda el hawas" (Le chaos des sens), "Abir Sarir" en 2003 (Passant d'un lit) avant la sortie en 2012 de son dernier roman, "El asouad yalikou biki" (Le noir te va si bien).

Lors de sa carrière, la romancière a reçu plusieurs prix prestigieux internationaux pour son oeuvre dont le "Prix Forbes Magazines" de la femme écrivain arabe ayant le plus de succès et le Prix Naguib Mahfouz" pour "Dhakirat el djassad".

La romancière avait reçu, en avril dernier, un message de félicitations du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à la suite de la traduction vers l'anglais de sa trilogie.

"Artiste pour la paix de l'Unesco" est une nomination accordée à une personnalité artistique reconnue, choisie par l'Unesco pour faire bénéficier l'organisation de sa renommée et diffuser les idéaux de l'Unesco, notamment à travers les médias.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.