Huffpost Maroc mg

Teach4Morocco lance une campagne de crowdfunding pour ouvrir une école dans le Haut Atlas

Publication: Mis à jour:
ATLAS MOROCCO
Children play in Ait Sghir village in the High Atlas region of Morocco February 14, 2015. The snowy foothills of the High Atlas mountains in Morocco are home to several Berber villages where the inhabitants make their living by farming, baking bread in traditional ovens, herding cattle, and the making and selling of honey, olive oil and pottery. Extreme weather fluctuations and erosion that causes flooding and landslides have led to a drop in agricultural productivity, the United Nations said. | Youssef Boudlal/Reuters
Imprimer

ASSOCIATIF - Après cinq ans d'existence, l'association marocaine Teach4Morocco lance sa première campagne de crowdfunding. Jusqu'au 30 juillet, il sera possible pour les internautes de contribuer à la construction d'une école maternelle dans le Haut Atlas. "Nous sommes convaincus que l'éducation doit commencer très tôt, à un âge où l'enfant se développe de manière significative", déclare au HuffPost Maroc Mehdi Bourakkadi Idrissi, médecin et membre fondateur de l'association, qui relève l'absence d'établissements préscolaires dans le monde rural.

Pour que ce projet puisse voir le jour, 150.000 dirhams sont nécessaires. Un lieu, déjà existant, sera rénové, et son extension sera faite selon les directives d'un membre de l'association, étudiant en architecture. "Nous souhaitons également avoir recours à une architecture écologique et durable, qui résistera au temps et à l'érosion", explique Mehdi Bourakkadi Idrissi.

Une action sur le long terme

Si c'est la première fois que Teach4Morocco tente de relever le pari du financement participatif sur la plate-forme de crowdfunding Cotizi, l'association n'en est pas à son premier essai. Depuis 2011, plusieurs écoles en milieu rural ont été construites ou rénovées par l'ONG. "Nous avons remis en état une école à Ichbaken, construit une autre à Aït Hamza et assuré l'extension d'une école à Aït Bougamaz", énumère Mehdi Bourakkadi Idrissi.

Pour ce dernier projet, une bibliothèque et une cuisine ont été construites, afin de permettre aux écoliers de manger sur place, vu que dans la plupart des cas, des kilomètres les séparent de leur foyer.

Après la rénovation ou la construction de ces écoles de village, Teach4Morocco confie leur gestion au ministère de l'Education nationale, qui y affecte des professeurs. Teach4Morocco revient ensuite trois à quatre fois par an afin de s'assurer que tout fonctionne bien, et en profite pour organiser des activités pédagogiques à destination des écoliers.

"Nous avons toujours fait appel à des partenaires et à des sponsors pour mener nos actions, mais cette fois, nous avons eu envie d'impliquer les gens dans ce projet", explique le médecin. Pour l'instant, un peu plus de 7.000 dirhams ont été collectés. Les contributeurs ont jusqu'au 30 juillet pour remplir la cagnotte.

LIRE AUSSI: