Huffpost Maroc mg

La nouvelle vie de Samira Benhar, la Marocaine sauvée par un chirurgien espagnol

Publication: Mis à jour:
OPRATION
La nouvelle vie de Samira Benhar, la Marocaine sauvée par un chirurgien espagnol | Capture d'écran/Antena3
Imprimer

SANTÉ - Samira Benhar, la Marocaine récemment opérée en Espagne d'une neurofibromatose de type I, a donné ce jeudi 1er juin une conférence de presse à l'hôpital de Valence. Elle était accompagnée du chirurgien espagnol spécialisé en charge de son dossier, Pedro Cavadas.

En une année, cette jeune casablancaise de 39 ans a subi trois opérations destinées à enlever la tumeur qui déformait son visage et l'empêchait de voir d'un oeil. Outre le désagrément physique provoqué par cette maladie, Samira souffrait d"un rejet social", comme elle l'a expliqué, de même que ses deux enfants qui subissaient des moqueries à propos de leur mère: "On m'a donné une autre vie, parce que la situation antérieure était impossible à vivre".

opé

Samira avant l'opération

"Je ne te promets rien mais je vais essayer de t'aider"

Le chemin qui a mené Samira sur la voie de la guérison a débuté quand elle croise une pharmacienne à Casablanca. Elle prend une photo de Samira et lui dit: "Je ne te promets rien mais je vais essayer de t'aider". Cette dernière est une collaboratrice de la fondation Adra, présente au Maroc depuis 2001. C'est alors qu'une formidable entraide se met en place. La Marocaine est accueillie par la famille de la pharmacienne, qui est installée en Espagne, tandis que le centre islamique de Valence met à sa disposition un interprète et un accompagnement durant son séjour.

De son côté, le docteur Cavadas a expliqué aux journalistes que s'il avait choisi d'aider Samira, c'est d'abord parce que son dossier "offrait des possibilités d'améliorations chirurgicales", et également grâce aux personnes qui lui ont présenté la situation de la jeune femme: " Ce sont des gens engagés et prêts à aider, contrairement à ceux qui veulent parfois laisser les problèmes sans coopérer".

"Vivre dignement"

Le coût de l'opération a été entièrement pris en charge par l'hôpital de Valence, qui a donc fait appel à l'un des plus grands chirurgiens de la planète, Pedro Cavadas, qui avait réalisé en 2008 la première double greffe de bras dans son pays, la deuxième au monde, et en 2009 la première greffe de visage en Espagne. D'ici deux à trois semaines, Samira pourra retourner au Maroc . Rejetée par son mari, la fondation Adra souhaite maintenant pouvoir lui apporter un soutien financier pour lui permettre de "vivre dignement" avec ses deux fils.

LIRE AUSSI: Une Marocaine défigurée sauvée en Espagne

Close
Ces hommes stars qui ont admis avoir eu recours à la chirurgie plastique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée