Huffpost Maroc mg

A Beni Mellal, l'initiative "Radicalisme, non merci" lancée à destination des jeunes

Publication: Mis à jour:
RADICALISME NON MERCI
Un projet de lutte contre le radicalisme lancé à Beni Mellal | UE au Maroc/Facebook
Imprimer

ÉDUCATION - A l'instar des projets éducatifs lancés dans plusieurs pays européens pour lutter contre la radicalisation des jeunes, une initiative baptisée "Radicalisme, non merci" a été lancée jeudi 2 juin par l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de Beni Mellal-Khénifra.

Ce projet, cofinancé par l'Union européenne, vise à promouvoir les capacités des acteurs dans les domaines éducatif et social pour mieux encadrer les jeunes entre 15 et 29 ans dont le parcours les rend vulnérables aux discours extrémistes et de radicalisation, rapporte l'agence MAP.

Le projet a été lancé en présence de l’ambassadeur de l’Union européenne au Maroc, Rupert Joy, du directeur de l’AREF Abdelmoumen Talib, ainsi que des cadres éducatifs, et des associations partenaires comme l’ONG italienne ProgettoMondo Mlal, Al Intilaka pour le développement, l’environnement et la culture, et Amnesty international Maroc.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une convention signée entre l’AREF de Beni Mellal-Khénifra et ses partenaires nationaux et étrangers, le 16 mai, comme geste symbolique rappelant les attentats terroristes de 2003 qui ont ciblé le Maroc.

Elle comprend des activités à destination des jeunes, notamment issus de quartiers pauvres, avec des formations, un système d’orientation basé sur les nouvelles technologies, du mentoring, des activités culturelles, éducatives et de développement personnel.

Lutte contre toutes les formes de violence

Selon le directeur de l’AREF, ce projet est destiné à tous les enfants marocains résidant au pays ou à l’étranger, et à tous les niveaux de formation qu’elle soit formelle ou non formelle. Un plan de travail national et régional a ainsi été mis en place à travers la création d’un observatoire régional et d’autres provinciaux de lutte contre toutes les formes de violence dans les écoles, des clubs de formation à la citoyenneté et aux droits de l’Homme et des cellules d’écoute au sein des écoles.

Le Centre de création artistique et littéraire de Beni Mellal, qui abrite ce projet, a pour mission principale la consécration des valeurs humaines universelles comme la solidarité, la paix et la tolérance entre les élèves, à travers des activités de dessin, de musique, de théâtre et de littérature, conformément à la vision stratégique de la réforme de l'enseignement.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Qu'est-ce que Daech?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction