Huffpost Maroc mg

Après Fayçal Azizi, Asma Lmnawar reprend la chanson "Hak a mama" (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSIQUE - Cette chanson issue du patrimoine judéo-marocain de la région de Tafilelt a encore de beaux jours devant elle. Dépoussiérée en 2014 par le chanteur Fayçal Azizi qui en a fait un tube électro-pop, "Hak a mama" est désormais reprise de nouveau par Asma Lmnawar pour les besoins de la sitecom "L'auberge", qui sera diffusée pendant ramadan.

L'interprète de "Mashi Rojoula" a choisi de reprendre ce titre dans une version similaire à l'arrangement festif de la reprise de la chanteuse israélienne Neta ElKayam, elle même originaire du Maroc, et qui puise dans le patrimoine marocain qu'elle revisite.

Apparue approximativement vers la fin du XIXe siècle dans le sud du Maroc, "Hak a mama" a été enregistrée en studio pour la première fois au début des années 20 par Zahra El Fassia, qui est restée fidèle au style traditionnel de la musique, similaire à du malhoun, écrit le chanteur Ayoub El Machatt sur son site officiel. Lui même ayant enregistré une version acoustique de la chanson avec Fayçal Azizi.

C'est Tayeb Saddiki qui ressuscite la chanson pour les besoins de sa pièce de théâtre "El Harraz", dans laquelle Nass El Ghiwane reprennent la chanson. Une pièce qui fera donc connaître ce bijou au grand public, mais contribuera également à faire monter la notoriété de ce qui sera le groupe marocain populaire le plus respecté de l'hisoire.

Avant Fayçal Azizi, Asma Lmnawar et Nass El Ghiwane, plusieurs chanteurs marocains se sont appropriés la chanson. La version du défunt Botbol reste la plus connue.

LIRE AUSSI:

Close
Ces artistes judéo-maghrébins qui ont marqué la musique chaâbi
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée