Huffpost Maroc mg

Destinations, dépenses... Quelles sont les tendances de voyage des Marocains?

Publication: Mis à jour:
BEACH MOROCCO
Destinations, dépenses... Quelles sont les tendances de voyage des Marocains? | Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

TOURISME - Où partiront les Marocains cet été? Selon le site Jevoyage.ma, qui vient de publier son baromètre sur les tendances de séjours touristiques des Marocains, les destinations balnéaires continuent de faire l'unanimité auprès des touristes marocains. C'est ce qui ressort de l'analyse de la demande enregistrée pour la période avril-septembre 2016.

Au niveau national, les côtes méditerranéennes du Nord et la ville de Saïdia sont privilégiées, en plus d'Agadir. Autre ville qui se fait une place au soleil: Dakhla. "La perle du Sahara marocain devient, chaque année un peu plus, la référence pour les amateurs des sports nautiques comme pour ceux qui cherchent sérénité et nature" note, dans un communiqué, le site spécialiste du voyage et du tourisme sur Internet.

Ce dernier ne donne pas les détails des tendances de voyage par mois, alors même que le ramadan commence le 7 juin et que les nuitées enregistrent généralement un recul considérable en cas d’alignement de la saison estivale et du mois sacré.

A l’étranger, le sud de l’Espagne continue d’attirer bon nombre de Marocains (300.000 d'entre eux s'y rendent chaque été). La France et l’Italie ont également la cote, et le Portugal s'impose depuis quelques années comme une destination de prédilection. "Proches du Maroc, l’ensemble de ces pays présente l’avantage de l’accessibilité, avec des dessertes fréquentes, en vols réguliers comme en low-cost, ce qui explique leur succès", précise le site.

Un panier de 5.500 dirhams

Si le panier moyen dépensé par une personne pour une semaine de voyage s'élève à 4.132 dirhams, il est de 5.500 dirhams en été, du fait de séjours plus longs que le reste de l'année, de sept à dix jours en général.

A l’étranger, le produit phare reste les voyages organisés. Au Maroc, les familles privilégient les clubs "all inclusive", les hôtels disposant d’Aquaparcs et d’animations et les appartements. Les couples se tournent plutôt vers les hôtels de luxe et les jeunes célibataires "sont très regardants sur les prix et sont plutôt sensibles aux bonnes affaires, aux promotions et aux deals, notamment sur Internet", précise le site, qui a mené une enquête auprès d'un échantillon de 1.174 répondants (58% de femmes, 42% d'hommes, 62% de plus de 30 ans).

Les destinations lointaines connaissent un boom

Annuellement, en nombre de voyageurs (hors Omra), le Maroc reste la destination privilégiée des touristes marocains (54%). Le royaume est suivi de la Turquie (10%), accessible sans visa. L'Espagne (8%), la France (5%), l'Italie (5%), la Thaïlande (5%), le Portugal (4%), les croisières qui impliquent plusieurs pays (3%) et enfin les Emirats arabes unis (3%) complètent le palmarès.

En terme de croissance annuelle, la destination Mexique a connu un boom auprès des touristes marocains (+77%), suivie du Vietnam (+64%), du Portugal (+42%), des croisières (31%) et de l'Italie (28%). "La recherche de dépaysement devient une caractéristique non négligeable du voyageur marocain. Preuve en est la montée en puissance de destinations lointaines comme la Malaisie, la Thaïlande, Singapour ou encore Bali", ajoute le site.

Autre type de destinations qui gagne de la place dans le cœur des voyageurs marocains: les pays accessibles depuis le royaume sans visas, à l'instar de la Turquie. "56 au total, ils incluent un grand nombre de destinations africaines, dont la Côte d’Ivoire, le Cap-Vert, les Comores, le Gabon ou encore Madagascar", mais aussi des pays du Moyen-Orient comme le Liban ou la Jordanie.

Voyage 2.0

Concernant les modalités de réservation de voyages ou séjours touristiques, la tendance est aux nouvelles technologies. De plus en plus de Marocains réservent ou comparent les offres de voyage via Internet (PC, tablettes et smartphones), note le site.

Le mobile devient ainsi un outil de prédilection des voyageurs marocains: "plus de 43% de nos visiteurs sont mobiles", constate Youssef Drafate, directeur général de Jevoyage.ma. "Ceci, bien que le paiement par carte bancaire ne soit pas encore dans les mœurs. Pour payer, les Marocains préfèrent toujours le virement bancaire ou le paiement direct à l’agence physique", précise-t-il, même s'il estime que l'achat de séjours en ligne a "de beaux jours devant lui", notamment grâce à la sécurisation des transactions électroniques.

LIRE AUSSI:
Close
12 mois, 12 destinations au Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée