Huffpost Tunisie mg

Salma Hayek: "Le sexe n'est pas la clef d'un mariage heureux"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

PEOPLE - Salma Hayek se dévoile dans l'édition de juillet du magazine britannique Red. Carrière professionnelle comme vie personnelle, la comédienne se confie aussi bien sur son métier que sur sa vie sexuelle dans l'interview de ce numéro.

L'actrice de 49 ans se voit comme une "battante", une "stratège", et la première règle de vie qu'elle s'impose est la suivante: "Vous devez toujours apprendre de vos échecs". Salma Hayek a travaillé dur pour percer dans le milieu du cinéma, mais cette dernière ne parle pas seulement de son métier dans cette interview, mais aussi de choses bien plus personnelles, comme les difficultés qu'elle a eu pour tomber enceinte de sa fille, Valentina, âgée aujourd'hui de 8 ans. "J'ai toujours voulu avoir beaucoup d'enfants, mais je ne pouvais pas", confesse-t-elle.

"Si vous le faites tous les jours, cela perd de son charme"

"Le sexe n'est pas la clef d'un mariage heureux, mais il est un effet secondaire", affirme la comédienne, mariée de puis 2009 à l’homme d’affaires François-Henri Pinault. "Si vous le faites tous les jours, cela perd de son charme. C'est important de garder l'alchimie. Vous devez continuer à rire, à explorer, à vous amuser avec l'autre, et à avoir aussi de la romance. Un bon mariage, plein d'amour, est mon plus grand accomplissement".

Parmi les idéaux de Salma Hayek, celui du bonheur parfait n'existe pas. Selon elle, "le bonheur ne peut pas être parfait. La perfection est un mirage", un mirage certainement lié au mythe sexuel du mariage heureux, que l'actrice nuançait plus haut. "La perfection peut endommager la beauté, peut endommager l'art et peut aussi nuire à la maturité", raconte la star au féminin britannique.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
11 mythes sur le sexe qui vous compliquent la vie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction