Huffpost Maroc mg

Un Marocain impliqué dans le récent naufrage de migrants en Méditerranée

Publication: Mis à jour:
NAUFRAGE
Image d'un des trois naufrages meurtriers survenus la semaine dernière | DR
Imprimer

MIGRATION – Deux passeurs de migrants, un Marocain et un Syrien, ont été arrêtés par la brigade de police de Reggio de Calabre en Italie pour leur implication présumée dans le naufrage du 27 mai dernier, d’une embarcation de fortune partie de Libye, qui a fait au moins 45 morts.

Ils ont été placés en détention par le juge d’instruction de la même ville, rapporte le quotidien italien La Stampa. Deux autres passeurs seraient morts selon la même source.

Le bilan du drame, survenu après deux autres naufrages la même semaine, serait nettement plus élevé. Vendredi soir, la marine italienne a annoncé avoir secouru 135 migrants sur une embarcation à moitié coulée (91 hommes, 22 femmes, 22 enfants) de nationalité érythréenne, nigériane, somalienne, syrienne et marocaine. 45 corps ont été repêchés et des dizaines de personnes étaient encore portées disparues.

La semaine dernière a été particulièrement meurtrière en Méditerranée. Outre le naufrage du 27 mai, deux autres drames similaires ont eu lieu les 25 et 26 mai au large de la Libye, faisant une centaine de morts, au moins.

700 morts selon les survivants

"Selon les déclarations des survivants, le bateau qui a chaviré mercredi contenait environ 650 personnes à son départ de Libye, dont la 'majorité sont des Marocains', une nationalité jusqu'alors peu très peu représentée parmi les candidats à l'immigration en Europe par la voie libyenne", écrit l'Organisation internationale pour les migrations (OBS).

Au total, près de 700 migrants pourraient s’être noyés en moins d’une semaine au large de la Libye, à en croire les témoignages de survivants. "La situation est chaotique, nous ne sommes pas sûrs des chiffres, mais nous craignons que jusqu’à 700 personnes se soient noyées lors de trois naufrages cette semaine", a déclaré dimanche Federico Fossi, porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Selon les derniers chiffres du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), combinés à ceux des secours italiens, quelque 40.000 personnes sont arrivées sur les côtes italiennes depuis le début de l'année.

Sur la même période, 1.370 migrants et réfugiés ont perdu la vie en tentant de rejoindre l'Europe via la Méditerranée, soit 24% de moins qu'à la même période l'an dernier (1.792), d'après l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

LIRE AUSSI: