Huffpost Maroc mg

Premier coup de pioche de l'hôtel Fairmont à la marina de Salé

Publication: Mis à jour:
FINAL
L'hôtel Fairmont ouvrira ses portes en 2019 à Salé | Youssef Roudaby/HuffPost Maroc
Imprimer

HÔTELIER - Annoncés en novembre 2015, les travaux de construction du Fairmont Hotels & Resorts à la marina de Salé ont été entamés ce jeudi 2 juin. Un projet colossal qui devrait enrichir l'offre hôtelière de la région de Rabat.

Au programme, un hôtel d'une capacité de 200 chambres, conçu dans un esprit contemporain, agrémenté d'éléments marocains. L'équipement hôtelier disposera également de magasins de luxe, d'un spa, d'un sky bar, d'une salle de fitness et d'une piscine extérieure sur le toit de l'hôtel. Des magasins de luxe viendront compléter l'offre de ce premier hôtel de la chaîne Fairmont au Maghreb.

Fairmont veut s'imposer en Afrique

Après avoir investi au Moyen-Orient, la plus grande chaîne d'hôtels de luxe d'Amérique du nord souhaite marquer davantage son territoire en Afrique. "Nous souhaitons d'abord nous implanter au Maroc, avant de nous lancer à Alger, nous sommes certains que nous avons une clientèle potentielle dans le pays voisin", indique au HuffPost Maroc Sami Nasser, chargé des opérations dans la région Afrique et Moyen-Orient à Fairmont.

Si les travaux de deux équipements hôteliers sont déjà entamés à Rabat et Taghazout, un troisième est prévu au Nigéria et un quatrième à Alger. "Nous sommes également en négociations pour la Tunisie, mais rien n'est encore acté", précise notre interlocuteur.

Alors que l'enseigne est bien installée dans le Golfe, mais aussi en Egypte, elle souhaite également augmenter sensiblement le nombre de ses hôtels dans la région: "A terme, nous allons passer de 20 hôtels actuellement dans la région Mena à 40 hôtels".

Une offre résidentielle luxueuse

A l'hôtel se grefferont 79 résidences également signées Fairmont dont les surfaces des unités d'habitation varient entre 70 à 140 mètres et s'étalent sur une superficie générale de 42.000 mètres carrés.

Autant dire que Fairmont et son alliée, la société d'investissement immobilier Eagle Hills, ont vu gros. Ayant investi pas moins de sept milliards de dirhams dans ce projet, dont un pour l'édification de l'hôtel, les deux entreprises veulent proposer un cadre de vie luxueux dans un emplacement stratégique de la capitale. "Nous ne sommes pas dans le luxe sélectif, nous restons dans la sobriété. C'est notre façon de faire", nous explique M'hammed El Merini, directeur général d'Eagle Hills pour le Maroc.

Pour le responsable, trois facteurs ont dirigé la conception de ce projet: "L'emplacement, qui pour nous est le meilleur endroit de Rabat, les finitions, qui doivent être de très bonne qualité, ainsi que la simplicité".

Pour le volet résidentiel, plusieurs hectares de jardins privatifs sont prévus, ainsi que des crèches, salles de fitness et autres services de proximité. Le projet est élaboré telle une gated community, où les espaces publics ne seront pas accessibles aux non-résidents.

Les prix des appartements, dont la vente sera bientôt lancée selon Eagle Hills, démarreront à partir de 900.000 dirhams pour un studio de 45 mètres carrés. Soit un prix de 20.000 dirhams le mètre carré. Un tarif qui reste dans la fourchette des prix pratiqués dans les quartiers de standing de la capitale.

L'hôtel et les résidences Fairmont seront livrés d'ici 2019, mais Eagle Hills a encore du pain sur la planche. Alors que les premiers appartements construits à la marina par la société installée à Abu Dhabi ont été livrés en 2014, les dernières résidences seront livrées à l'horizon 2022 selon M'hammed El Merini. Le responsable se dit "satisfait" du taux de vente des appartements déjà mis sur le marché. Près de 65% des unités d'habitations ont déjà trouvé un acheteur à en croire notre interlocuteur.

LIRE AUSSI: Sélection de projets d'architecture qui changeront le visage de nos villes

Close
12 mois, 12 destinations au Maroc
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée