Huffpost Tunisie mg

Devant être expulsé le 31 mai vers la Tunisie, Belhassen Trabelsi a fui les autorités canadiennes

Publication: Mis à jour:
TRABELSI
AFP
Imprimer

Le Canada a perdu le trace de Belhassen Trabelsi. C'est du moins ce que révèle le média canadien la Presse.

Devant être expulsé mardi 31 mai vers la Tunisie, le beau-frère de l'ex-président déchue Zine El Abidine Ben Ali, a disparu.

L'expulsion de Belhassen Trabelsi, condamné à une quinzaine d'années de prison en Tunisie, a été annulé "parce que les autorités canadiennes ont perdu sa trace au terme de cinq ans de procédures judiciaires à Montréal" affirme la Presse.ca.

La Cour Fédérale canadienne aurait donc en conséquence annulé l'expulsion suite à l'absence de M. Trabelsi.

Retour sur l'affaire

La Cour Fédéral canadienne aurait donc annulé l'expulsion suite à l'absence de M. Trabelsi.

Tout avait commencé par une demande de sursis à l'expulsion de l'avocat du frère de l'ex-première dame Leila Trabelsi.

Si cette demande a été refusée par le juge Yvan Roy, celui s'est rendu compte de l'absence de l'intéressé, l'avocat de Belhassen Trabelsi, affirmant lui-même que ce dernier était "introuvable" selon le média canadien. Autre fait troublant selon le juge, l'absence de l'intéressé aux préparatifs de son renvoi à l'Agence des services frontaliers du Canada le 24 mai 2016.

En janvier 2011, quand la révolution éclate, Belhassen Trabelsi et sa famille quittent la Tunisie pour Montréal. Quelques mois, plus tard, en septembre, il est condamné à 15 ans de prisons pour diverses affaires.

En mars 2015, sa demande d'asile au Canada est refusée par les autorités.

Le 22 mai dernier, le ministre des Domaines de l'Etat, Hatem Eleuchi a affirmé sur le plateau de l'émission" Liman Yajroo Fakat" à El Hiwar Ettounssi, que Belhassen Trabelsi a envoyé une lettre à l'IVD dans le but que son dossier soit accepté par la commission de l'arbitrage et de réconciliation, emboitant ainsi le pas à Slim Chiboub, gendre de Ben Ali.

LIRE AUSSI:

Tunisie- Justice transitionnelle: Après Slim Chiboub et Sakher Materi, est-ce le tour de Ben Ali?

Tunisie: Après Chiboub, les Trabelsi sollicitent l'Instance Vérité et Dignité pour une réconciliation

Le Canada rejette la demande d'asile de Belhassen Trabelsi

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.