Huffpost Algeria mg

Palest'In & Out, le festival de l'art contemporain palestinien en juillet à Paris

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le Festival de l’art contemporain palestinien, Palest’In & Out, aura lieu du 7 au 13 juillet 2016 à l’Institut du Monde arabe à Paris (France), a annoncé le Centre culturel franco-palestinien (ICFP).

La manifestation se délocalisera ensuite à Al-Quds, Ramallah, Nablus, Gaza et Haifa du 24 au 30 octobre 2016.

Une flopée d’artistes palestiniens aux univers éclectiques prendront part à cette 2e édition du Palest’In & Out. Ils se réuniront pour faire découvrir ensemble la création palestinienne, "dans ce qu’elle a de plus contemporain" et dans ses diverses formes d’expressions.

De jeunes artistes viendront se réapproprier cette création et réaffirmer leur identité, trop souvent niée, à travers la musique alternative, la danse contemporaine, les arts plastiques, la photographie, le théâtre et les arts vidéos, entre autres. Des disciplines qui offriront un spectacle émouvant inscrit dans l’air du temps.

L’Oud palestiniens sera à l’honneur de la soirée d’ouverture du Palest’In & Out. Un concert sera donné par les artistes Youssef Hbeisch, percussionniste, et Ahmad Khatib, luthiste, qui interpréteront leur album commun, Sabîl (En route). Un opus qui combine les tonalités du Oud et les percussions pour donner lieu à une forme novatrice de musique orientale.

La palestinienne Larissa Sansour sera également présente à ce Festival. Artiste plasticienne dont la vision novatrice et provocatrice mais surtout engagée pour la cause de son pays lui vaut une réputation à l’international.

Elle est connue pour sa vidéo "A Space Exodus", une mise en scène d’elle en train de planter le drapeau palestinien sur la Lune. Par cette fiction, elle évoque le contexte politique israélo-palestinien.

Dans la catégorie "Cinéma palestinien", ce sont les travaux de la prestigieuse actrice, cinéaste et scénariste palestinienne Hiam Abbass, qui seront à l’honneur. À travers la projection de dix extraits vidéo (films, interview ou archives) de son choix, elle revient sur les moments forts qui ont marqué sa vie et sa carrière cinématographique.

D’autres artistes se produiront sur la scène de l’IMA, notamment Sama Abdelhadi, alias Skywalker, la première femme djette techno palestinienne. Fawda, un groupe palestinien de musique expérimentale combinant la musique électronique, le slam et l’oud, le collectif Jazar Crew originaire de Haïfa regroupant plusieurs artistes qui forment le premier soundsystem palestinien seront aussi au programme.

Le festival Palest’In & Out 2 sera gratuit et ouvert au public. Il vise à promouvoir la scène artistique palestinienne et réaffirmer l’identité d’un peuple qui a choisi l’art comme forme de résistance.

LIRE AUSSI: Watar Band le groupe de musique Gazaoui chante l'optimisme

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.