Huffpost Maroc mg

Lutte contre le tabagisme: Le Maroc à la traîne

Publication: Mis à jour:
SMOKING
Le Maroc, ce mauvais élève de la lutte contre le tabagisme | David W Cerny / Reuters
Imprimer

TABAGISME - C'est ce mardi 31 mai que sera célébrée la Journée mondiale sans tabac. Au Maroc, les chiffres du tabagisme sont alarmants. Le royaume est l’un des plus grands consommateurs de tabac dans la zone méditerranéenne avec plus de 15 milliards de cigarettes par an.

D'après une enquête nationale sur les habitudes et les comportements des fumeurs, publiée en 2008 et dont les résultats sont relayés par la Fondation Lalla Salma de prévention et de traitement des cancers, le fumeur marocain dépense en moyenne 22 dirhams par jour pour l'achat de tabac.

Aussi, 17% de la population marocaine est exposée au tabagisme passif dans l’entourage professionnel, 32% l’est en milieu familial, alors que 60% des Marocains le sont dans les lieux publics.

Un arsenal juridique insuffisant

Certes, le Maroc a été le premier pays à avoir élaboré une loi contre le tabagisme au niveau régional en avril 1991, entrée en vigueur le 3 février 1996, portant sur l'interdiction de fumer dans certains lieux publics et de faire de la propagande ou de la publicité en faveur du tabac. Mais aucun décret d'application de cette loi n'a été promulgué depuis.

"L'arsenal juridique anti-tabac est bien insuffisant pour combattre le phénomène. Les dispositions de la loi 15-91 relative à l'interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif ne sont pas du tout dissuasives", expliquait au HuffPost Maroc Abdessalam Krombi, secrétaire général de l'Association marocaine de lutte contre le tabac et les drogues.

Et d'ajouter que "cette loi n'est pas encore entrée en vigueur, vu qu'elle est bloquée dans les tiroirs du Secrétariat général du gouvernement (SGG) depuis 25 ans... Le Maroc fait aussi partie des rares pays dans le monde à ne pas avoir encore ratifié la Convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé pour la lutte anti-tabac (CCLAT). Dans la région Maghreb Moyen-Orient, seuls le Maroc et la Somalie n'ont pas ratifié cette convention".

Si aucune mesure n'est prise pour réduire les risques du tabagisme, ce fléau pourrait, selon les prévisions, causer le décès de huit millions de personnes dans le monde d'ici 2030, dont plus 80% sont issues de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Vieilles publicités de l'industrie du tabac
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction