Huffpost Algeria mg

Sellal: "L'ère du pétrole est révolue" et le "nouveau modèle économique" à l'ordre du jour de la prochaine tripartite

Publication: Mis à jour:
OIL ALGERIA
A view of a liquefied petroleum gas refinery in Arzew near the western city of Oran July 30, 2007. REUTERS/Zohra Bensemra (ALGERIA) | Zohra Bensemra / Reuters
Imprimer

De Tizi Ouzou, Abdelmalek Sellal a, une fois de plus appelé à la diversification économique pour s'affranchir de la rentre pétrolière. Le Premier ministre, en visite de travail ce dimanche 29 mai, a souligné la nécessité de "développer d'autres secteurs, affirmant que "l'ère du pétrole est révolue".

M. Sellal a révélé que le nouveau modèle économique sera à l'ordre du jour de la prochaine tripartite. Relayé par l'APS à partir de la même ville, il a inauguré un hôpital privé de dépistage et de traitement des cancers, et posé la première pierre de l’extension de l’usine de médicaments anti-diabétique oraux Novo Nordisk, entre autres.

Le Premier ministre a soutenu que des mesures visant la structuration du nouveau modèle économique seront débattues à l'occasion de la prochaine tripartie.

Des mesures pouvant, ou devant "nous permettre d'aller vers une politique de croissance qui constitue la seule solution pour nous", a-t-il affirmé, estimant que son gouvernement, "comptant pendant plusieurs années sur la rente pétrolière, [a] perdu la valeur du travail.

M. Sellal, soutenant qu'il "était temps de rétablir cette valeur", a prôné des investissements orientés vers les secteurs industriel et agricole mais également vers l'économie numérique.

LIRE AUSSI: L'Algérie sans "Fikra 2016" scrute encore une embellie dans "le trou d'air"

Lors de sa visite de travail, le Chef du gouvernement a fait une halte à Tadmaït, Abdelmalek Sellal a inspecté la pépinière de l'Entreprise régionale de génie rural (ERGR) Djurdjura. Il a donné aux responsables de cette pépinière l'instruction d'augmenter la production afin "d'aller vers l'exportation des plants".

La pépinière produit des plants forestiers, fruitiers et d’ornement, des arbres d’alignement, des plantes médicinales et des fleurs coupées. L'exploitation vise la production et la commercialisation annuelle d’un million de plants fruitiers dont 500.000 plants d’oliviers et 380.000 autres entre pommiers, poiriers, orangers, citronniers, grenadiers, abricotier, pruniers, pêchers, selon l'APS.

120.000 plants rustiques entre amandiers, cerisiers, et figuiers ainsi que de 300.000 plants d’ornement (palmier araucaria, Schefléra, ficus retusa, laurier rose, pottos) figurent aussi dans les prévisions de ses gestionnaires.

Pour ce faire, une enveloppe de 3,6 milliards de DA est accordée à l'ERGR Djurdjura.

Un hôpital de traitement des cancers inauguré

Abdelmalek Sellal a aussi inauguré l’Etablissement hospitalier privé "Chahids Mahmoudi", spécialisé dans le dépistage et le traitement des cancers.

Cet établissement privé de santé a été réalisé par le radiologue et vice-président de la Société algérienne de radiologie et d’imagerie médicale (SARIM), le Dr Saïd Mahmoudi.

Le Premier ministre a demandé au propriétaire de cet établissement, doté d'une technologie de pointe unique en Algérie, de faire venir des patients de l'étranger en vue de rentabiliser les équipements de cette structure.

Il a indiqué que les investissements du secteur privé doivent s'orienter vers les grandes spécialités et les grands équipements médicaux afin d'accompagner ceux du secteur public.

L'hôpital chahids Mahmoudi, d’une capacité de 120 lits dont 48 lits d'hospitalisation, est le premier du genre dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Implanté sur le Boulevard Krim Belkacem, il est doté de tous les services nécessaires pour la prise en charge des malades souffrant de cette pathologie lourde.

Il est doté d’un centre de radiologie avec un plateau technique complet avec dépistage et biopsie mammaire, d’un centre de PET-Scan, d’un cyclotron, (le premier en Algérie), et de scintigraphie (une technique d’imagerie fonctionnelle qui s’intéresse plus au fonctionnement d’un organe qu’à sa structure).

L'établissement contient aussi une unité de production de bio-marqueurs in situ, et d’un centre de radiothérapie pour le traitement de plusieurs types de cancer (ORL, thoracique, digestif, gynécologique, urologique cérébral, hématologique).

Pause de la première pierre de l’extension de l’usine Novo Nordisk

Dans le domaine pharmaceutique cette fois-ci, Abdelmalek Sellal a procédé à la pause de la première pierre de l’extension de l’usine de médicaments anti-diabétique oraux Novo Nordisk-Aldaph, implantée au niveau de la zone industrielle de la commune Oued Aissi.

Les travaux d’extension de cette unité pharmaceutique, qui coûteront 10 millions d'euros, permettront de porter la production annuelle de cette usine en antidiabétiques oraux pour diabète de type II de 600 millions à un milliard de comprimés.

Cette augmentation de la production permettra de couvrir les besoins du marché national en antidiabétiques oraux de forme sèche, mais aussi d’envisager l’exportation.

Novo Nordisk a déjà exprimé, lors du lancement des travaux d’extension en octobre 2015, sa volonté de "développer l’exportation de ses médicaments fabriqués en Algérie, vers les pays voisins en Afrique voire même vers des pays européens", ont affirmé les représentants de cette firme.

L'usine Novo Nordisk de Tizi Ouzou, inaugurée en mai 2006, est dotée d'une capacité de production annuelle de 750 tonnes soit 27 millions de boîtes par an.

LIRE AUSSI:

Le même responsable a aussi annoncé que le Conseil national de l'Investissement a donné son accord pour "le lancement d'une usine de fabrication d'hélicoptères dont une bonne partie est destinée à l'exportation".

Il a invité, dans ce sens, les opérateurs à se de donner de grandes ambitions notamment celle de l’exportation du produit national.

Inauguration d'une bibliothèque de lecture publique

Le Chef du gouvernement a aussi inauguré une bibliothèque principale de lecture publique implantée sur le boulevard Stiti, dans le sud-ouest de la ville des Genêts.

Les travaux de réalisation de ce projet, inscrits au titre du plan quinquennal 2010/2014, ont démarré en 2010. Ils ont été dotés d’une enveloppe financière de plus de 504 millions de DA, selon la même source.

Cet établissement, construit en R+6, "est dédié à la lecture, au savoir et à la culture". Il est doté d'un fond de 10 000 ouvrages. M. Sellal a donné instruction sur place pour l'ouverture d'une aile au niveau de cette bibliothèque qui sera dédiée exclusivement aux ouvrages en Tamazight.

LIRE AUSSI: 17 millions d'euros de l'UE pour financer un programme de diversification industrielle en Algérie

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.